Sélectionner une page

A male Thick-billed Longspur on a rock.

Plectrophane de McCown (Rhynchophanes mccownii)

Longueur : 15 cm.  Poids : 23 g.

Le mâle du Plectrophane de McCown arbore une poitrine noire et une barre marron sur les ailes. Il est plus gros et plus trapu qu’un bruant et son bec est noir, alors que les bruants ont généralement le bec pâle. Il produit un gazouillis joyeux qui devient encore plus élaboré lorsqu’il chante en volant. Au début du printemps, on peut souvent l’entendre de l’aube jusqu’au milieu de la matinée.

Cette espèce vit dans les prairies sèches de la Saskatchewan et de l’Alberta. Comme elle préfère les zones d’herbes courtes non humides, les endroits les plus broutés constituent ses milieux de prédilection. Les Plectrophanes de McCown règnent sur de vastes territoires dans les prairies où ils prélèvent des graines et des insectes, comme des sauterelles et des chenilles. Ils nichent à côté de graminées en touffes dans l’habitat propice.

Dans leurs parades nuptiales, les mâles soulèvent une aile pour montrer son dessous blanc. Dans leurs spectaculaires ballets aériens, ils s’envolent haut dans les airs et redescendent à la façon d’un parachute, les ailes étendues vers le haut et la queue déployée, en chantant et en se laissant porter jusqu’à ce qu’ils atteignent le sol. Les femelles intéressées réagissent en s’inclinant et en battant des ailes. L’espèce tire son nom du grec ancien pléktron (« pointe », « éperon ») à cause de l’ongle allongé en éperon sur leur pouce, c’est-à-dire le doigt situé à l’arrière des autres. Elle a de sérieux problèmes : ses effectifs ont diminué de 98 % au Canada depuis 1970.

A male Thick-billed Longspur on a rock.
Copy link
Powered by Social Snap