Sélectionner une page

L’ESTUAIRE DU FLEUVE FRASER

Oiseaux de rivage sur les battures de l’estuaire du fleuve Fraser Photo : Jason Puddifoot

LA PRÉSERVATION DES OISEAUX ET DE LEUR HABITAT ESSENTIEL DANS L’ESTUAIRE DU FLEUVE FRASER, UNE ZONE IMPORTANTE POUR LA CONSERVATION DES OISEAUX ET DE LA BIODIVERSITÉ (ZICO)

En plus d’être le plus grand cours d’eau producteur de saumons au Canada, le fleuve Fraser accueille dans son estuaire plus de 1,7 million d’oiseaux par an, ce qui en fait l’habitat aviaire le plus productif de l’Ouest canadien. Il constitue également un habitat d’importance internationale; il est donc capital de le préserver en permanence, ce qui contribuera grandement à résoudre la crise mondiale de la biodiversité.

Afin de préserver la biodiversité à l’échelle planétaire, plusieurs organismes internationaux de premier plan voués à la conservation s’efforcent de désigner des zones clés pour la biodiversité (ZCB). L’estuaire du Fraser compte parmi les premiers milieux au Canada qui pourraient recevoir cette désignation, en raison du grand nombre et de la diversité des oiseaux et d’autres espèces sauvages qu’il soutient. Ainsi, les milieux côtiers de l’estuaire accueillent plus de 1,4 million d’oiseaux de rivage comme le Bécasseau d’Alaska, 240 000 oiseaux aquatiques, telle l’Oie des neiges, et environ 4000 rapaces, par exemple l’Effraie des clochers.

La population mondiale de Bécasseaux d’Alaska est menacée par le Projet du terminal 2 à Roberts Bank. Vous pouvez plaider pour son rejet en écrivant à vos élus fédéraux.

Photo : Jason Puddifoot

La majorité des Bécasseaux d’Alaska dans le monde comptent sur le biofilm qui recouvre les battures pour faire leurs réserves d’énergie en vue de leurs migrations.

Photo : David Bradley

L’estuaire du Fraser accueille une multitude de rapaces, dont le Busard des marais.

Photo : Kris Cu

Les Effraies des clochers prospèrent dans les habitats agricoles autour de l’estuaire. Le développement urbain, l’usage de rodenticides et les collisions avec des véhicules ont fait que cet oiseau figure sur la liste des espèces menacées en Colombie-Britannique.

Photo : Bob Brewer

L’Hirondelle rustique est un petit oiseau acrobatique qui attrape les insectes en vol et que l’on trouve dans l’estuaire du Fraser. La construction de plateformes de nidification et d’habitats produisant des insectes permet de lutter contre le déclin de sa population.

Photo : Santoni Yuri

L’utilisation d’applications mobiles de science participative telles que eBird et iNaturalist a été essentielle à la collecte d’un grand nombre de données pour la recherche sur la biodiversité et la conservation dans l’estuaire du Fraser.

Photo : Walter De Boever

Les citoyens peuvent observer l’avifaune en se procurant, avec une carte de bibliothèque, les trousses de sacs à dos pour l’observation des oiseaux disponibles dans toutes les bibliothèques publiques de la région de l’estuaire.

Photo : Kris Cu

Le parc Serpentine Fen, à South Surrey, en Colombie-Britannique, est un important milieu humide de l’estuaire du Fraser. Il accueille plus de 130 espèces d’oiseaux, dont certaines sont difficiles à observer, tel le Butor d’Amérique.

Photo : Kris Cu

Ce que vous pouvez faire

Les oiseaux de l’estuaire du Fraser ont besoin de votre aide. Les principales menaces qui pèsent sur eux sont la perte d’habitat et les changements climatiques. Tous les paliers de gouvernement doivent agir sans tarder afin d’élaborer un plan de gestion de la conservation pour l’estuaire.

L’éventuel plan de gestion de l’estuaire du Fraser devra s’attaquer au problème précis de la perte d’habitats résultant de l’accroissement du trafic maritime et de l’expansion des infrastructures connexes.

Les partenaires communautaires recherchent des solutions créatives pour que l’agriculture continue d’être pratiquée d’une manière respectueuse des oiseaux, en s’appuyant sur l’héritage de l’intendance des terres agricoles pratiquée par les agriculteurs de la région de Delta. Renforcer les pratiques bénéfiques existantes tout en améliorant les mesures de conservation prises par les Autochtones dans le delta et en préconisant une adaptation au climat basée sur les écosystèmes ne sont que des exemples des démarches en cours.

Nous devons restaurer la fonction écologique des zones humides côtières de l’estuaire – pour les oiseaux et les êtres humains.

Pour vous tenir au courant des nouveaux enjeux liés à la conservation dans l’estuaire du Fraser, suivez Oiseaux Canada sur les médias sociaux (@BirdsCanada_BC sur Twitter).

Share via
Copy link
Powered by Social Snap