Sélectionner une page

Par Leanne Tol, coordonnatrice – Conservation des Hirondelles de rivage (région atlantique), Oiseaux Canada

 

L’Hirondelle de rivage, la plus petite de nos hirondelles, est un des oiseaux les plus répandus dans le monde; elle est présente sur tous les continents sauf en Australie et en Antarctique. Elle appartient au groupe qu’on appelle les insectivores aériens, qui se nourrissent principalement d’insectes qu’ils capturent en vol. Or les populations des oiseaux de ce groupe subissent d’importants déclins dans l’ensemble de l’Amérique du Nord.

Au Canada, les effectifs de l’Hirondelle de rivage ont baissé de 98% ces 40 dernières années, ce qui a entraîné le classement de l’espèce comme menacée en 2017 au titre de la Loi sur les espèces en péril. Il est probable que de nombreux facteurs contribuent au déclin de cet oiseau, notamment la perte d’habitats de reproduction et d’alimentation due à l’érection d’ouvrages destinés à contrer l’érosion des rives et les inondations, l’extraction de gravier et de sable dans les sablières et les carrières, la conversion de pâturages et l’afforestation (aussi appelée boisement, la plantation d’arbres dans des zones qui en étaient dépourvues auparavant). Les changements climatiques et l’utilisation généralisée de pesticides peuvent également avoir un effet sur la survie de l’espèce et la disponibilité de la nourriture.

  • Save
Hirondelles de rivage Photo : Peter Thomas

La raréfaction de l’Hirondelle de rivage est maintenant reconnue dans la région atlantique: le Comité sur la situation des espèces en péril du Nouveau-Brunswick a récemment recommandé que l’espèce soit désignée en voie de disparition à l’échelle provinciale.

L’hiver dernier, Oiseaux Canada a communiqué avec les gouvernements et les organisations non gouvernementales qui travaillent déjà à la protection et à la conservation des populations d’hirondelles de rivage. Notre démarche avait pour but de créer un groupe de travail officiel chargé d’élaborer une stratégie de conservation de l’espèce pour la région atlantique. Le Groupe de travail sur la conservation de l’Hirondelle de rivage dans la région atlantique du Canada, dirigé par Oiseaux Canada, s’emploie à élaborer et mettre en oeuvre des stratégies prioritaires en vue du rétablissement des populations dans la région. De plus, il travaille en étroite collaboration avec des décideurs politiques, des intervenants de l’industrie et d’autres partenaires concernés afin de promouvoir la protection de cette espèce en voie de disparition.

Les Hirondelles de rivage peuvent gagner leurs lieux de nidification dès la mi-avril et partir vers le sud à la fin d’août. Elles forment des colonies qui peuvent aller de plusieurs couples à des milliers de couples qui logent dans des terriers aménagés dans le sable sec de talus quasi verticaux. Ces sites peuvent être utilisés pendant des années. Les oeufs sont pondus dans des nids de plumes, d’herbes et d’autres matières naturelles et couvés pendant environ 14 jours. Les nouveau-nés sont nourris par les deux parents et ils quittent le nid à l’âge de 18 à 22 jours. Après leur envol, les jeunes demeurent avec leurs parents, près des nids, pendant une semaine environ. Avant de partir pour leurs quartiers d’hiver, les Hirondelles de rivage forment de grandes bandes et se posent sur des zones humides pour se reposer et accumuler les réserves d’énergie dont elles ont besoin pour leur long voyage vers le sud.

  • Save
Hirondelle de rivage Photo : Brock & Sherri Fenton
  • Save
Hirondelle de rivage Photo : Peter Thomas

Où regarder. Il est probable que les plaisanciers et les propriétaires de chalets connaissent bien les rangées caractéristiques d’ouvertures de terriers d’Hirondelles des rivages qui parsèment les falaises côtières en voie d’érosion. Observez et écoutez les hirondelles en train de chercher des insectes au-dessus des terres agricoles et des zones humides ouvertes ainsi que les bandes affairées qui vont et viennent à partir des colonies de nidification le long des cours d’eau, des réseaux de lacs, des rives côtières et même des sablières et des carrières d’agrégats qui présentent des talus propices à la nidification.

Quoi rechercher. De petites hirondelles au dessus brun pâle et au dessous et à la gorge blancs qui arborent une bande brun foncé sur la poitrine. Le dessous des ailes est sombre et la queue est légèrement fourchue.

Comment vous pouvez contribuer:

  • Signalez vos observations et la position des colonies dans la région atlantique à Oiseaux Canada (ltol AT oiseauxcanada.org).
  • Si vous connaissez l’existence d’une colonie d’Hirondelles de rivage et que vous aimeriez y recueillir de l’information, communiquez avec nous pour recevoir un formulaire de données que vous pourrez ensuite remplir et nous l’envoyer.
  • Favorisez le maintien de populations d’insectes saines en conservant des zones naturelles dans votre propriété et en évitant d’utiliser des pesticides lorsque c’est possible.
  • Si vous devez protéger une rive de l’érosion, adoptez une solution autre que l’enrochement.
Copy link
Powered by Social Snap