Sélectionner une page

Par Kathy Jones (gestionnaire bénévole – Programme pour l’Ontario et Inventaire canadien des Plongeons huards) et Doug Tozer, Ph. D. (scientifique responsable du programme pour l’Ontario), Études d’Oiseaux Canada


Plongeons huards Photo : Darwin Park

Bon nombre d’entre nous ont du plaisir à observer les Plongeons huards. En fait, c’est exactement ce que font plus de 700 dévoués citoyens scientifiques chaque année dans le cadre de l’Inventaire canadien des Plongeons huards. Les participants comptent le nombre d’oisillons produits par les couples depuis près de 40 ans, ce qui fait de l’Inventaire l’un des plus anciens programmes d’Études d’Oiseaux Canada.
L’observation des plongeons peut produire un merveilleux effet secondaire, le désir de leur venir en aide. Mais quel est le meilleur moyen de le faire? Est-ce que la construction d’une plateforme de nidification flottante serait une bonne chose à votre lac? Les recherches menées sur les plongeons, entre autres sur l’Inventaire canadien des Plongeons huards, nous en apprennent beaucoup sur les mesures qui sont efficaces et celles qui ne le sont pas. Nous prodiguons ici quelques conseils pour que tout le monde soit sur la même longueur d’onde.
 
Les plateformes peuvent être utiles, mais pas toujours
C’est dans la nature humaine de trouver des solutions aux problèmes. Ainsi, quand les observateurs de plongeons notent l’échec d’un nid, ils ressentent souvent le besoin d’intervenir. Des recherches approfondies ont révélé que les plateformes de nidification flottantes (voyez les photos) peuvent favoriser le taux d’éclosion dans un territoire donné, de sorte qu’il est tentant d’en utiliser. Toutefois, celles-ci ont un effet positif seulement dans certaines situations. En fait, si les plateformes sont utilisées dans de mauvaises conditions, ou qu’elles ne sont pas correctement surveillées et entretenues, il peut s’ensuivre une diminution du nombre d’éclosions réussies.
 
Parfois, les plateformes créent de nouveaux problèmes
Les plateformes de nidification peuvent faire du tort de multiples façons. Par exemple, comme les Plongeons huards préfèrent nicher sur des îles, dont les îles artificielles que sont les plateformes, leur présence entraîne davantage de conflits territoriaux. Cela peut perturber les couples nicheurs en réduisant leur capacité à défendre leurs nids et leurs œufs contre les prédateurs. De plus, si les plateformes ne sont pas construites ou entretenues adéquatement ou qu’elles sont mal placées, les nids peuvent être inondés. Dans ces cas, la production de nouveau-nés est inférieure à ce qu’elle aurait pu être sans plateformes.
 
Quand peut-on utiliser une plateforme de nidification?
On peut utiliser une plateforme de nidification dans un territoire couramment ou antérieurement occupé par des plongeons, seulement dans les conditions suivantes :

  • les données de l’Inventaire canadien des Plongeons huards indiquent l’échec complet de la nidification depuis au moins trois années consécutives; et
  • l’échec de la nidification résulte de la prédation exercée par des mammifères ou de fluctuations du niveau d’eau.

Autrement, il faut éviter d’utiliser une plateforme de nidification. Par exemple, les couples qui occupent certains territoires peuvent éprouver des difficultés qui n’ont rien à voir avec les nids. Il peut y avoir une pénurie de nourriture pour les jeunes sortis des nids, des adultes peuvent être dérangés par des humains ou des oisillons qui se déplacent peuvent attirer des prédateurs. L’utilisation de plateformes de nidification dans de tels cas ne servirait à rien et pourrait même produire un effet négatif.
 


Plateforme de nidification construite par W. Hughson Photo : J. Seaton

Si l’utilisation d’une plateforme est indiquée
S’il est approprié d’utiliser une plateforme d’après ce qui précède :
1. Surveillez le nid en participant à l’Inventaire canadien des Plongeons huards. Avant de déployer une plateforme de nidification et par la suite, suivez le protocole de l’Inventaire pour vous assurer que vos données sont accessibles au public afin de démontrer que la plateforme produit l’effet positif désiré. Dans le cas contraire, la plateforme doit être enlevée. Renseignez-vous sur la participation à l’Inventaire en vous rendant à oiseauxcanada.org/plongeons.
2. Suivez les normes reconnues pour la construction, l’utilisation, l’entretien et la surveillance des plateformes de nidification pour Plongeons huards.
3. Engagez-vous à entretenir et surveiller la plateforme à long terme. Il faut utiliser des matériaux et suivre des spécifications de construction bien précis. Les plateformes sont pesantes et difficiles à déplacer, et il faut les entreposer à terre pendant l’hiver. De plus, il faut les inspecter, et les entretenir au besoin, à plusieurs reprises pendant la saison de nidification. Obtenez l’information détaillée au préalable.
Lorsque les circonstances s’y prêtent et que les bonnes personnes sont disponibles pour la construire, l’entretenir et la surveiller, une plateforme de nidification peut avoir une influence positive sur la conservation de l’espèce. Par ailleurs, c’est une bonne idée – pour vous et surtout pour les plongeons – de consulter un biologiste spécialisé dans l’étude des plongeons pour vous assurer que votre démarche est appropriée.
 
Que peut-on faire d’autre pour aider les plongeons?
Même dans le cas où il n’est pas indiqué d’utiliser une plateforme flottante à votre lac, vous pouvez quand même aider les plongeons. Études d’Oiseaux Canada indique Les 6 meilleures façons d’aider les Plongeons huards.
 
Pour en savoir plus
Téléphonez à Kathy Jones au 1 888 448-2473, poste 124, ou envoyez-lui un courriel à benevolat@oiseauxcanada.org. Vous pouvez en apprendre davantage sur l’Inventaire canadien des Plongeons huards à oiseauxcanada.org/plongeons.


Plateforme de nidification Photo : Joan Chaput