Sélectionner une page

Les viréos sont des passereaux de forme trapue dotés d’un bec puissant légèrement courbé. Ils sont de couleur plutôt terne, habituellement verts sur le dessus du corps et blanchâtres ou jaune pâle sur le dessous. La femelle fabrique une coupe bien définie à la fourche d’une branche pour y pondre ses œufs.

Le Viréo de Philadelphie est un des Viréonidés qui niche le plus au nord. Il est souvent relégué au second rang devant son parent le plus commun, le Viréo aux yeux rouges, qui habite les mêmes lieux que lui.

Les viréos ont une prédilection pour l’habitat composé de broussailles denses et d’arbres. Ils se nourrissent de petits fruits et d’insectes, mais différentes espèces coexistent aux mêmes endroits, chacune exploitant sa propre niche écologique. Par exemple, les Viréos aux yeux rouges et de Philadelphie occupent des territoires différents dans les forêts, ce dernier accordant sa préférence à la strate supérieure de la végétation.

Malgré son nom, le Viréo de Philadelphie est rarement vu dans cette ville. L’individu le plus âgé avait au moins huit ans et dix mois quand on l’a trouvé au Guatemala en 1970; il avait été bagué en Ontario en 1962.

Bien que la perte d’habitat puisse avoir un effet négatif sur la population du Viréo de Philadelphie, celle-ci semble avoir augmenté au cours des dernières décennies. On estime la population totale à quatre millions d’individus, dont la grande majorité niche au Canada. L’espèce passe l’hiver un peu partout en Amérique centrale.

Copy link
Powered by Social Snap