Sélectionner une page

LE PROGRAMME DES OISEAUX FORESTIERS EN PÉRIL DE L’ONTARIO

Pic à tête rouge Photo : Yousif Attia

Le Programme des oiseaux forestiers en péril de l’Ontario (POFPO) vise à assurer un équilibre entre les objectifs d’aménagement forestier et ceux de la conservation des espèces.

 

Il se concentre sur la promotion de l’intendance des terres, de pratiques de gestion forestière bénéfiques et de la recherche sur les espèces en péril en Ontario. Les forêts couvrent environ 66 % du territoire de la province (MRNF, 2016) mais, dans le sud, elles sont devenues fortement fragmentées en raison de l’aménagement du territoire et de l’agriculture.

Les forêts du sud de l’Ontario accueillent cinq des espèces d’oiseaux forestiers les plus rares au Canada: le Moucherolle vert, la Paruline azurée, la Paruline hochequeue, la Paruline orangée et le Pic à tête rouge. Ces cinq espèces nichent dans l’intérieur de forêts de feuillus et mixtes matures. Le POFPO assure le suivi des populations nicheuses de ces cinq espèces sur des terres privées et publiques dans la région carolinienne du sud-ouest de l’Ontario ainsi que celles de la Paruline azurée dans la région de l’Arche de Frontenac, dans l’est de la province.

Paruline orangée Photo : Andy Reago et Chrissy McClarren
Paruline azurée Photo : Sue Drotos

Sud-ouest de l’Ontario

La région carolinienne est une région écologique qui s’étend depuis le sud‑ouest de Toronto jusqu’à la pointe sud de la province. Les forêts caroliniennes présentent une biodiversité végétale et faunique parmi les plus élevées du Canada, de nombreuses espèces étant présentes seulement dans cette partie du pays. La fragmentation des forêts et la perte d’habitat préoccupent grandement dans la région, car celle-ci accueille environ 25% de la population humaine du pays. Dans le passé, 80% de la région carolinienne étaient boisés, mais cette proportion n’est maintenant que de seulement 11%, et seulement 2% de la forêt qui reste constituent un habitat forestier intérieur (Larson et al., 1999). Cet habitat est défini comme la partie qui se trouve à 100m ou plus de distance de l’orée de la forêt.

Toutes les cinq espèces en péril mentionnées ci-dessus se reproduisent dans la région carolinienne. Le POFPO comprend des mesures des taux d’occupation annuels et des points d’écoute (dénombrements ponctuels) qui visent à établir les tendances de leurs populations dans le sud-ouest de l’Ontario. Il comprend également la recherche et la surveillance de nids de ces cinq espèces qui visent à déterminer leur productivité. Les dénombrements et la mesure du succès de nidification permettent de connaître les variations des effectifs dans le sud-ouest de la province.

Le POFPO complète les relevés des risques pour la santé des forêts effectués sur les terres boisées publiques et privées. Ces risques sont liés aux espèces envahissantes et aux maladies des arbres (comme l’alliaire et la maladie corticale du hêtre), aux activités humaines (telle l’exploitation des forêts) et aux phénomènes naturels (par exemple l’érosion des rives de cours d’eau et l’assèchement de milieux humides en forêt). Les relevés en question visent deux objectifs: déterminer si les risques détectés présentent des dangers pour les espèces en péril ciblées et informer les propriétaires de terres boisées des risques écologiques auxquels celles-ci sont exposées.

Les responsables du programme travaillent en étroite collaboration avec les propriétaires de terres boisées dans le but de maintenir celles-ci. Ils leur fournissent de l’information qui leur permet d’élaborer des plans d’aménagement durable de leurs propriétés et de maintenir, protéger et créer des habitats convenant aux cinq espèces en péril ciblées.

Est de l’Ontario

Les recherches menées dans le cadre du POFPO dans l’est de l’Ontario ont lieu principalement dans la réserve de la biosphère de l’Arche de Frontenac désignée par l’UNESCO, plus précisément dans la zone importante pour la conservation des oiseaux et la biodiversité (ZICO) Frontenac Forests. Il s’agit d’une région située au nord de Kingston qui s’étend vers Brockville au sud et Perth au nord. Les forêts, qui font partie de la zone des Grands Lacs et du Saint-Laurent, sont composées d’une combinaison d’essences qu’on trouve sur le Bouclier canadien et dans la région carolinienne.

Le POFPO maintient une relation avec Parcs Ontario et l’Université Queen’s dans le but d’exécuter des points d’écoute et des relevés de l’habitat approfondis reliés à la Paruline azurée dans le parc provincial Frontenac et à la station biologique de l’Université Queen’s. Cette collaboration a pour but premier de déterminer les tendances démographiques et les besoins en habitat de l’espèce dans la région.

L’information recueillie servira à améliorer les pratiques d’aménagement forestier et à produire des estimations des effectifs de la Paruline azurée dans toute son aire de répartition en Ontario. L’intention est de promouvoir l’intendance du territoire et de bonnes pratiques forestières dans la région et de mobiliser les collectivités en vue de préserver l’espèce.

Grive des bois Photo : Yousif Attia

Bibliographie

Larson, B.M., J.L. Riley, E.A. Snell et H.G. Godschalk, 1999. The Woodland Heritage of Southern Ontario: A Study of Ecological Change, Distribution and Significance. Federation of Ontario Naturalists, Don Mills, Ontario. 262 pp.

MRNF, 2016. Rapport annuel sur l’aménagement forestier pour 2013-2014. Publié le 16 août 2016. Dernière mise à jour le 10 décembre 2019. URL: https://www.ontario.ca/fr/page/rapport-annuel-sur-lamenagement-forestier-pour-2013-2014

Profils des espèces en péril

Moucherolle vert

Moucherolle vert

En voie de disparition

Paruline azurée

Paruline azurée

En voie de disparition

Paruline hochequeue

Paruline hochequeue

Menacée

Paruline orangée

Paruline orangée

En voie de disparition

Pic à tête rouge

Pic à tête rouge

En voie de disparition

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le Programme de oiseaux forestiers de l’Ontario ou participer à un des programmes:

Ian Fife, coordonnateur – Programme des oiseaux forestiers en péril du sud de l’Ontario

Share via
Copy link
Powered by Social Snap