Sélectionner une page

Les oiseaux marins en péril

HAIDA GWAII, WEST COAST BC, NFLD, NS, NB

Les oiseaux marins forment un groupe aviaire qui est parmis ceux qui affichent le déclin le plus rapide à l’échelle mondiale. Aux colonies de nidification, ils sont extrêmement vulnérables aux prédateurs introduits (souris, rats, chats, ratons laveurs) et à la destruction de l’habitat. En mer, ils sont exposés à l’enchevêtrement accidentel dans des engins de pêche (prises fortuites), à la pollution chronique/catastrophique par les hydrocarbures, aux plastiques et autres toxines, à l’exclusion de lieux d’alimentation, à la réduction de la disponibilité des proies et aux changements dans la chaîne alimentaire marine induits par le climat. Nous étudions les populations d’oiseaux de mer pour déterminer, dans cette multitude de menaces, lesquelles les affectent le plus en vue d’orienter les mesures de conservation.

Des membres d’Oiseaux Canada collaborent étroitement avec des partenaires sur les côtes est et ouest pour aider à améliorer la situation de plusieurs espèces d’oiseaux marins quant à la conservation.

(1) Détection et éradication des prédateurs.

Dans l’archipel Haida Gwaii et la partie centrale de la côte de la Colombie-Britannique, Oiseaux Canada coordonne des travaux de détection et d’éradication des prédateurs. En collaboration avec des partenaires locaux des Premières Nations, nous détectons les rats et les ratons laveurs dans les colonies où des oiseaux de mer terricoles vulnérables (dont les Guillemots à front blanc et les Stariques de Cassin) élèvent leurs petits. Cela empêche directement les prédateurs de manger les adultes et les oisillons. De plus, nous réalisons, de concert avec des groupes d’Autochtones et les gouvernements provincial et fédéral, des relevés des prédateurs introduits préalables à leur éradication dans la réserve nationale de faune en milieu marin des îles Scott.

(2) Planification de la conservation des oiseaux en milieu marin.

Dans la région atlantique, Oiseaux Canada a coordonné une étude de cartographie basée sur un SIG visant à superposer la répartition de 14 espèces d’oiseaux marins en milieu marin et les risques dans ce milieu (pêche, trafic maritime, production de pétrole et de gaz extracôtiers, pollution lumineuse) afin de localiser les zones où ces oiseaux sont le plus vulnérables. Les cartes et la base de données ainsi obtenues peuvent aider à orienter les plans de conservation et de gestion des milieux marins le long des côtes du Canada atlantique.

(3) Déclin des populations d’Océanites cul-blanc.

Dans la région atlantique, Oiseaux Canada coordonne une recherche multipartenaire à six colonies clés d’océanites au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve. Cette recherche vise à étudier : i) l’impact des prédateurs aux colonies, ii) l’effet des migrations locales et au long cours, iii) le taux de survie des adultes, iv) les taux de croissance et d’envol du nid des oisillons, v) les teneurs en mercure, vi) les régimes alimentaires et vii) les concentrations de microplastiques. Les résultats de la recherche aideront à déterminer quelles menaces peuvent expliquer le déclin de 40 à 50 % des effectifs des Océanites cul-blanc enregistré au cours des récentes décennies.

Pour en savoir plus :

Laura McFarlane-Tranquilla, Ph. D.
Gestionnaire des programmes dans le Canada atlantique
ltranquilla@oiseauxcanada.org

David Bradley, Ph. D.
Gestionnaire des programmes en Colombie-Britannique
dbradley@oiseauxcanada.org