Sélectionner une page

L’Indice de préservation de l’avifaune

Sturnelle de l’Ouest Photo : Yousif Attia

Les oiseaux constituent une composante importante et vulnérable de la biodiversité dans les paysages agricoles exploités et sont de bons indicateurs de la santé des écosystèmes.

L’Indice de préservation de l’avifaune utilise la communauté aviaire comme mesure des avantages en matière de biodiversité qu’offre une exploitation agricole. Il tient compte de l’abondance, des besoins en matière de conservation et de la diversité des oiseaux dans une exploitation agricole donnée pour fournir une mesure fiable de la résilience de cette communauté sous la forme d’un seul chiffre facile à comprendre.

Une normalisation en fonction du paysage environnant

La communauté d’oiseaux dans le paysage qui l’accueille est définie comme la situation moyenne ou le «statu quo». Cette situation moyenne est ensuite représentée par un score de 0,5, et les scores attribués aux différentes exploitations agricoles se rapportent au point de référence de 0,5. Un score supérieur à 0,5 indique que l’exploitation apporte à la biodiversité des avantages supérieurs à ce qui est habituel dans la région.

Cette normalisation atténue les effets de facteurs indépendants de la volonté des producteurs. Par exemple, une ferme ne sera pas pénalisée pour un déclin naturel de la population dû à des conditions de sécheresse, car ces conditions affecteront également les communautés d’oiseaux dans le paysage environnant de manière similaire. Par conséquent, les scores attribués aux exploitations agricoles participantes représentent une comparaison relative avec les zones environnantes, ce qui permet de mesurer efficacement l’effet des activités de gestion et d’intendance sur les communautés d’oiseaux présentes dans ces exploitations.

Photo: Pete Davidson

Une seule valeur facile à comprendre

L’Indice de préservation de l’avifaune est représenté sous la forme d’une seule valeur entre 0 et 1. Chaque ferme participante se voit attribuer un score entre 0 et 1. C’est une mesure du degré de résilience de la communauté aviaire de la ferme par rapport à la moyenne mesurée dans le paysage environnant. La moyenne est toujours représentée par le score de 0,5. Par exemple, si une exploitation agricole participante présente un Indice de préservation de l’avifaune de 0,67, cela signifie qu’elle procure des avantages aux oiseaux qu’elle accueille qui sont supérieurs à la moyenne dans le paysage qui entoure cette exploitation.

Un indice mesuré à l’échelle de la ferme ou du ranch

L’Indice de préservation de l’avifaune est mesuré à l’échelle de la ferme ou du ranch et, grâce à la normalisation, il donne une représentation précise et fiable des avantages de la biodiversité qui sont procurés à la ferme ou au ranch en question. Il indique les effets positifs des producteurs sur la biodiversité, représentée par les oiseaux.

 

Des outils nouveaux et efficaces

En mesurant et en démontrant efficacement les effets sur la biodiversité à l’échelle de l’exploitation, et en communiquant l’information à ce sujet, l’Indice de préservation de l’avifaune pourrait permettre d’offrir des outils nouveaux et efficaces. Cela contribuerait à créer un environnement de marché et des politiques qui favorisent la biodiversité et récompensent les producteurs qui favorisent à leur tour la biodiversité sur leurs terres. Par exemple, la National Audubon Society utilise actuellement l’Indice de préservation de l’avifaune dans le cadre de sa Conservation Ranching Initiative («programme de conservation destiné aux éleveurs») pour démontrer l’impact du programme.

Oiseaux Canada adapte l’Indice de préservation de l’avifaune aux paysages exploités du Canada pour aider les gestionnaires de terres à évaluer les propriétés dont ils sont responsables de manière à adapter leurs pratiques pour aider les oiseaux et la biodiversité à prospérer. De plus, nous explorons et trouvons des moyens pour que l’Indice permette d’offrir des outils nouveaux et efficaces en matière de conservation pour récompenser les producteurs qui favorisent la biodiversité dans les paysages exploités. Par exemple, les éleveurs de bovins peuvent désormais choisir de faire mesurer l’Indice de préservation de l’avifaune dans leurs exploitations et leurs ranchs afin de satisfaire à une partie des exigences requises pour obtenir la certification de la Table ronde canadienne sur le boeuf durable (site Web en anglais).

 Plectrophane à ventre gris Photo: Yousif Attia

Nous remercions nos partenaires et bailleurs de fonds, qui rendent cette démarche possible : 

Environnement et Changement climatique Canada (Service canadien de la faune)

Fish and Wildlife Development Fund (Saskatchewan)

Saskatchewan Stock Growers Foundation

South of the Divide Conservation Action Program Inc.

The Conservation Trust (Manitoba)

Weston Family Foundation

Share via
Copy link
Powered by Social Snap