Sélectionner une page

Vous pouvez aider

La science citoyenne

Chaque jour, des citoyens scientifiques bénévoles comme vous consacrent énergie et talent à l’observation d’oiseaux dans le cadre des programmes de recherche et de suivi d’Oiseaux Canada. Leur contribution aide à orienter des mesures de conservation.

Quand vous donnez de votre temps pour surveiller l’état de populations d’oiseaux et mettez vos données d’observation à la disposition de scientifiques, vous rendez un énorme service aux oiseaux et à la biodiversité, dont nous avons tant besoin. Vos données de science citoyenne, combinées à des programmes de recherche et de suivi menés dans l’ensemble du Canada, nous aident à comprendre comment les changements subis par nos paysages produisent des effets sur les habitats et les effectifs des oiseaux et, par conséquent, à influencer les décisions quant aux priorités à établir en matière de conservation.

Nos programmes de science citoyenne offrent des occasions d’apprentissage pratique stimulantes, créent des relations signifiantes avec la nature et renforcent le sens de la responsabilité environnementale chez les nouvelles générations de scientifiques, de décideurs et de mentors.

Au cours d’une année, des dizaines de milliers de citoyens scientifiques de tous les âges, de toutes les sphères de la société et de tous les niveaux d’habileté et d’expérience en ce qui touche l’observation des oiseaux diffusent leurs données pour aider à orienter les mesures de conservation. Certaines possibilités sont formidables pour les débutants, qui peuvent déterminer dans quelle mesure participer, tandis que d’autres s’offrent aux observateurs plus aguerris qui ont des besoins et des calendriers particuliers. Il y a quelque chose pour vous, quelles que soient vos disponibilités!

Le Projet FeederWatch

Nourrissez-vous les oiseaux dans votre cour arrière en hiver? Le Projet FeederWatch transforme votre amour des oiseaux et le plaisir de les nourrir en une démarche scientifique de première importance! Si vous ne faites que commencer à vous intéresser aux oiseaux, le Projet FeederWatch est parfait pour vous. Il s’agit d’observer les oiseaux qui fréquentent les mangeoires dans les cours arrière, les centres de la nature, les terrains communautaires, les cours d’école et d’autres endroits en hiver (de novembre à avril) partout en Amérique du Nord. Les participants comme vous comptent les oiseaux aux mangeoires et envoient leurs données d’observation au Projet FeederWatch. Tous les amoureux des oiseaux sont bienvenus, quel que soit leur âge ou leur niveau d’habileté. Et vous pouvez participer pendant seulement 15 minutes toutes les deux semaines!

Souvent, des participants nous expriment à quel point ils aiment le programme, qui leur permet d’admirer des magnifiques oiseaux tout au long de l’hiver. Certains participent depuis plus de 30 ans!

Le Projet FeederWatch
Bienvenue! Le Projet FeederWatch est un programme de recherche essentiel qui a pour but de maintenir les populations d’oiseaux en hiver. Il est financé par nos généreux membres, qui envoient également leurs données d’observation pour fins d’analyse.

Vous pouvez participer au Projet FeederWatch quand vous devenez membre d’Oiseaux Canada ou quand vous renouvelez votre adhésion. Votre don de n’importe quel montant valide votre adhésion pour le reste de l’année. Si vous donnez 50$ ou plus, vous recevrez également notre magazine bilingue BirdWatch Canada.

Les 6 meilleures façons d’aider les oiseaux

  • Mieux les connaître. Apprendre à identifier les oiseaux est une des meilleures façons d’entrer en relation avec la nature et le premier pas à franchir vers la conservation des espèces sauvages. Vous pouvez commencer par emprunter un guide d’observation d’oiseaux à la bibliothèque, participer à une sortie d’un club d’ornithologues amateurs ou de naturalistes, installer des mangeoires d’oiseaux ou participer au Grand dénombrement des oiseaux de février ou au Projet FeederWatch! Vous pouvez également télécharger et explorer l’application pour téléphone intelligent Merlin Bird ID.
  • Acheter de manière « ornithosensible ». On peut réduire son empreinte environnementale et améliorer le sort des espèces sauvages en consommant moins et en faisant des choix plus écologiques. Pensez aux aliments que vous achetez, évitez le gaspillage alimentaire, achetez autant que possible des produits cultivés localement et biologiques.
  • Appuyer la conservation de l’avifaune. Devenez membre, donateur ou bénévole d’Oiseaux Canada pour le bien des oiseaux. Vous pouvez également vous inscrire à nos programmes de science citoyenne.
  • Garder les chats à l’intérieur. Saviez-vous que les chats tuent plus de 100 millions d’oiseaux chaque année au Canada? Ils constituent la principale cause de mortalité aviaire reliée à la présence humaine au pays. Des études ont révélé que la présence d’une clochette sur le collier des chats n’empêche pas ceuxci de tuer des oiseaux ou d’autres petits animaux. Garder les chats à l’intérieur est la meilleure façon de les maintenir en bonne santé et de protéger les espèces sauvages.
  • Rendre les terrains attrayants pour les oiseaux. Plantez des végétaux indigènes – “tels quelques espèces de tournesol et de chardon qui serviront d’abris et de garde-manger pour les oiseaux. Les fleurs tubulaires qui produisent du nectar ainsi que les arbres et arbustes à fleurs attirent les colibris. Les arbres à fruits, comme le sorbier des oiseaux et l’amélanchier, attirent les oiseaux frugivores, comme le Merlebleu de l’Est, le Merle d’Amérique et les jaseurs. Beaucoup d’espèces de bruants affectionnent les herbes de prairies. Réduisez ou abandonnez l’usage de pesticides sur votre propriété. Il faut nettoyer les mangeoires d’oiseaux toutes les deux semaines avec de l’eau chaude savonneuse et une solution à base de vinaigre.
  • Prévenir les collisions entre les oiseaux et les fenêtres. Chaque année, des collisions avec des bâtiments résidentiels et commerciaux – surtout des habitations – causent la mort de plus de 25 millions d’oiseaux au Canada. Vous pouvez aider à les prévenir en plaçant les mangeoires et les bains d’oiseaux à une distance sécuritaire des fenêtres, en général à moins de 3 m (10 pi) pour que les oiseaux ne puissent pas se blesser s’ils heurtent les fenêtres en s’envolant des mangeoires ou des bains. Sécurisez les fenêtres qui avoisinent ou reflètent une mangeoire ou de la végétation. On peut ajouter des moustiquaires ou utiliser des marqueurs spéciaux ou du ruban pour former une grille à maille de 5 x 5 cm (2 x 2 po) sur la surface extérieure des fenêtres.

Pour en savoir davantage sur ces options et d’autres permettant de réduire le risque de collisions entre les oiseaux et les fenêtres, rendez-vous aux sites Web FLAP.org (en anglais) et du Nichoir. Notez que si vous choisissez d’acheter un produit Feather Friendly et que vous utilisez le code promo BSC2019, Oiseaux Canada recevra un don pour le soutien de la conservation des oiseaux.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap