Sélectionner une page

Larissa Simulik Photo : Samuel Perfect

Ce printemps et cet été, les employés saisonniers d’Études d’Oiseaux Canada travaillent et travailleront sur le terrain à l’exécution d’importants programmes de recherche et de conservation. Ils profitent d’occasions de développer des compétences, et d’acquérir une expérience, particulières et de faire progresser leur carrière dans divers domaines reliés à la faune aviaire et à la conservation. Voici un aperçu des importants travaux qu’ils exécutent dans différentes régions du pays.
En Colombie-Britannique, Marisa Bischoff remplit les fonctions d’adjointe – conservation dans la ZICO (zone importante pour la conservation des oiseaux) du fleuve Fraser. Entre autres tâches, elle assurera un soutien aux activités d’Études d’Oiseaux Canada au Congrès ornithologique international et au Festival des oiseaux, deux importants événements qui auront lieu à Vancouver en août 2018.
Cinq employés saisonniers s’emploient actuellement à recueillir des données sur le terrain dans le cadre de la campagne de l’Atlas des oiseaux nicheurs de la Saskatchewan.
En Ontario, deux techniciens œuvrent sur le terrain dans le cadre du Programme des oiseaux forestiers en péril. Jacob Lachapelle étudie la Paruline hochequeue, le Moucherolle vert, la Paruline orangée et la Paruline azurée dans le sud-ouest de la province, tandis que Larissa Simulik réalise des dénombrements ponctuels de cette dernière espèce et des mesures de son habitat dans la nouvelle ZICO de Frontenac. Vous pourrez en apprendre davantage sur Larissa ci-après!
Dans la région atlantique, deux étudiants travaillent à l’exécution du Programme de conservation du Pluvier siffleur dans les Maritimes. Brenna Martell, de l’Université St. Francis Xavier, est notre biologiste responsable de l’intendance des côtes. Elle coordonne les activités de surveillance, de protection et d’intendance des Pluviers siffleurs sur des plages du nord de la partie continentale de la Nouvelle-Écosse et de l’île du Cap-Breton. Benn Himmelman, de l’Université Acadia, remplit les fonctions d’adjoint – intendance des côtes. Il coordonne les activités de mobilisation des collectivités axées sur l’intendance des Pluviers siffleurs et de plages; de plus, il apporte son aide aux travaux de surveillance et de protection sur des plages du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse.
Également dans la région atlantique, Remi Torrenta et Saundra LeClair patrouillent les forêts de haute altitude du nord du Nouveau-Brunswick à la recherche de la discrète Grive de Bicknell, tandis que Laura Achenbach réalise des relevés dans des milieux humides dans le cadre du Programme de surveillance des marais des Maritimes au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et dans l’Île-du-Prince-Édouard. Kyle d’Entremont et Ali Gladwell, étudiants à l’Université Dalhousie, mèneront des travaux de suivi des Océanites cul-blanc sur l’île Kent, dans la baie de Fundy.
Pleins feux sur une de nos employés saisonniers, Larissa Simulik!
En 2016, Larissa a obtenu un baccalauréat (avec spécialisation) en biologie et une mineure en statistique de l’Université Dalhousie. Cette année, elle occupe le poste de technicienne à Études d’Oiseaux Canada dans le Programme des oiseaux forestiers en péril du sud de l’Ontario. Elle réalise des inventaires de quatre espèces en péril : la Paruline hochequeue, le Moucherolle vert, la Paruline azurée et la Paruline orangée. Jusqu’à présent, les aspects de son travail qu’elle préfère sont la possibilité de passer beaucoup de temps dans une des régions les plus pittoresques de l’Ontario et de voir des oiseaux vraiment originaux. «C’est très agréable d’observer les Parulines hochequeue, avoue Larissa. Elles agitent leur queue de gauche à droite, on dirait qu’elles se balancent au son d’une musique qu’elles seules peuvent entendre.» À long terme, Larissa voudrait être biologiste spécialisée dans l’étude des oiseaux ou des espèces sauvages.
Si Études d’Oiseaux Canada peut offrir des emplois saisonniers, c’est grâce au généreux soutien de nombreuses entités : ECO Canada, le gouvernement du Canada (Emplois d’été Canada et Programme d’intendance de l’habitat pour les espèces en péril), le gouvernement de l’Ontario, le Fonds de fiducie de la faune du Nouveau-Brunswick, le Student Summer Skills Incentive Program de la Nouvelle-Écosse, Orano Canada, le Wildlife Conservation Fund de l’Île-du-Prince-Édouard, le Fish & Wildlife Development Fund de la Saskatchewan, Tolko Industries, le Fish and Wildlife Service des États-Unis et Weyerhaeuser.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap