Sélectionner une page

Par Ellen Jakubowski, spécialiste en communications, Études d’Oiseaux Canada

Plus tôt cette année, nous annoncions que Sonya Richmond (jusqu’à récemment analyste SIG à Études d’Oiseaux Canada) et Sean Morton ouvriraient une importante page de l’histoire de leur vie en traversant le Canada pour promouvoir la conservation des oiseaux. Pensiez-vous que leur projet semblait enviable? admirable? discutable? Vous êtes-vous demandé ce que ce serait de passer trois ans à parcourir le Grand sentier?
Or, il n’est plus permis de douter, car les deux aventuriers sont en route! Ils ont pris leur départ à Cape Spear (Terre-Neuve-et-Labrador) le 1er juin 2019. Le long du premier segment de leur parcours, Sonya et Sean étaient accompagnés par des membres de Nature Newfoundland and Labrador, qui leur ont donné un coup d’envoi particulièrement enthousiaste. La journaliste Juanita Mercer était présente au moment du départ; son article a paru dans plusieurs journaux locaux (en anglais).
Au cours des semaines qui ont suivi, Sonya et Sean ont traversé la presqu’île Avalon en direction du cœur de la forêt boréale de Terre-Neuve. En cours de route, ils ont diffusé des photos et de l’information à leur auditoire sur le Web, rencontré de serviables amateurs de VTT, photographié des paysages captivants et noté des points d’intérêt culturels et historiques. Ils ont également dû affronter des vents et de la pluie, en plus de subir des indications erronées de Google Maps.
Le 9 juin, Sonya et Sean ont rencontré le photographe Daniel Baylis, qui a diffusé des clichés et de l’information sur leur épopée aux membres de la communauté du Grand sentier.

Comme les deux comparses se déplacent à pied et sont exposés aux éléments, ils font corps avec le paysage dans les moindres détails et parfois dans l’inconfort. Ils sont en lien avec la nature avec tous leurs sens, qu’il s’agisse par exemple d’un chant d’oiseau qui met un baume sur le cœur, ou du même chant qui réveille aux petites heures du matin. Pour nous qui vaquons à nos occupations quotidiennes, ils présentent une vue fascinante sur une contrée sauvage où il y a tant à découvrir et tant à protéger.


Photo : Sean Morton

Vous pouvez suivre Sonya et Sean tout au long de leur voyage en fréquentant leur blogue et leurs pages Facebook, Instagram ou Twitter (veuillez noter que tous leurs canaux de communication sont en anglais). Études d’Oiseaux Canada fera le point sur leur périple, en particulier s’il est question d’oiseaux, par ses différents moyens de communication en ligne. Si le cœur vous en dit, vous pouvez également accompagner les deux aventuriers sur une partie de leur parcours ou les inviter à présenter un exposé à une école ou à l’occasion d’une activité; il suffit de communiquer avec eux à comewalkwithus@hotmail.com. Enfin, n’hésitez pas à leur apporter votre soutien. Les sommes dépassant les montants nécessaires pour combler leurs besoins de base pendant le voyage seront versées à Études d’Oiseaux Canada.


Pygargue à tête blanche Photo : Sean Morton
Copy link
Powered by Social Snap