Sélectionner une page

Par Andrew Coughlan (directeur, programmes du Québec) et Ellen Jakubowski (spécialiste des communications), Études d’Oiseaux Canada


Mésangeai du Canada Photo : Missy Mandel

Études d’Oiseaux Canada accepte actuellement les demandes de subventions au titre du Fonds commémoratif James L. Baillie pour le cycle de 2019. Une partie des sommes recueillies dans le cadre du Grand Birdathon pancanadien est versée dans ce fonds en vue d’accorder des subventions à des personnes ou à des groupes pour l’exécution de travaux qui font avancer la recherche et la conservation aviaires au Canada.
Depuis 1978, le Fonds a consenti des subventions totalisant plus de 785 000 $ pour l’exécution de plus de 625 projets d’un bout à l’autre du pays. Les fiduciaires indépendants accordent la priorité aux projets qui font appel aux compétences et à l’enthousiasme de naturalistes amateurs et de bénévoles dans le but de nous aider à connaître et à apprécier la faune aviaire canadienne et à assurer sa conservation dans les milieux naturels. De plus, ils participent à l’attribution de fonds au titre du prix de l’Ontario Eastern Bluebird Society et du prix Wasserfall de l’Ontario Bird Banding Association.
Le Fonds comprend trois programmes de subventions, chacun régi par un processus de demande et d’examen distinct. Les dates limites pour la présentation des demandes de subventions sont respectivement le 15 décembre 2018, le 15 janvier 2019 et le 15 février 2019 dans le cas des programmes de Subventions ordinaires, de Petites subventions et de la Bourse à l’intention des étudiants, cette dernière étant administrée par la Société des ornithologistes du Canada.
Le Fonds a une grande portée. L’information recueillie et la sensibilisation facilitent les efforts de conservation et font en sorte qu’ensemble, nous pouvons contribuer à préserver le patrimoine naturel du Canada pour les générations futures. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les programmes de subventions du Fonds commémoratif James L. Baillie, les subventions accordées dans le passé et la marche à suivre pour présenter une demande, rendez-vous à notre site Web ou communiquez avec Andrew Coughlan, secrétaire du Fonds, par courriel ou par téléphone au 1 866 518‑0212
La Bourse de recherche sur le terrain à l’intention des étudiants aide à lancer des carrières
Des membres du personnel et du Conseil d’administration d’Études d’Oiseaux Canada ont eu le plaisir de rencontrer d’anciens gagnants de la Bourse de recherches sur le terrain à l’intention des étudiants du Fonds Baillie à l’occasion du Congrès ornithologique international qui s’est déroulé à Vancouver l’été dernier.
Parmi les personnes présentes, on comptait la toute première récipiendaire, Linda Wittingham, qui a reçu la bourse en 1990. Était également présent le plus récent récipiendaire, Alex Sutton, qui a mérité la bourse cette année pour son projet relatif au Mésangeai du Canada : « Climate and demographic drivers of population growth of a boreal passerine » (« Facteurs climatiques et démographiques de la croissance des effectifs d’un passereau de la forêt boréale »).
C’était passionnant de connaître les fantastiques réalisations des récipiendaires de la bourse sur le plan professionnel. « Cette bourse m’a donné tout un coup de pouce au début de ma carrière en ornithologie, racontait Dan Mennill, le récipiendaire en 2000. M. Mennill, Ph. D., est maintenant professeur d’ornithologie et doyen associé aux études supérieures et à la recherche à la Faculté des sciences de l’Université de Windsor.
Sur la photo, des récipiendaires de la Bourse de recherches sur le terrain à l’intention des étudiants du Fonds Baillie, de gauche à droite : Karen Weibe (1991), Kyle Elliot (2010), Matt Reudink (2005), Dan Mennill (2000), Haley Kenyon (2016), Ryan Norris (2002), Alex Sutton (2018) et Linda Wittingham (1990).


Photo : Ellen Jakubowski
Copy link
Powered by Social Snap