Sélectionner une page

Par Kerrie Wilcox, Coordonnatrice du Projet FeederWatch, Études d’Oiseaux Canada
Un grand merci à tous les participants de cette année et des années antérieures au Grand dénombrement des oiseaux de février (GDOF)! L’information recueillie fournit un portrait historique de l’état des populations d’oiseaux dans le monde. Si vous n’avez pas pu participer au programme cette année ou que vous y avez participé mais cherchez d’autres façons d’aider l’avifaune, vous pouvez vous renseigner sur nos autres programmes de science citoyenne. Mais n’oubliez pas d’inscrire les dates du prochain GDOF, le 23e : 14-17 février 2020.
Cette année, un nouveau record a été établi pour le GDOF. Au 22 mars, les responsables du programme avaient reçu 205 779 feuillets d’observation de tous les coins du monde. Et ce nombre pourrait augmenter, car des feuillets continuent de leur parvenir.


Perdrix grises Photo : V. Mann

Points saillants :
Les participants de 177 pays ont enregistré plus de 6700 espèces d’oiseaux.
Au Canada, 241 espèces ont été observées et le total impressionnant de plus de 14 600 feuillets d’observation ont été remplis!
Les principaux pays participants :
États-Unis –  plus de 121 200 feuillets
Inde – plus de 22 240 feuillets
Canada – plus de 14 600 feuillets
Australie – plus de 2300 feuillets
Espagne – plus de 1910 feuillets
La Colombie occupe le haut du pavé quant au nombre d’espèces observées, soit 1103. Elle est suivie par l’Équateur (965), l’Inde (852), le Brésil (846) et le Mexique (760).
 
 


Durbec des sapins Photo : Maggie Leary

Au Canada, on a observé plus que la moyenne de Gros-becs errants, de Durbecs des sapins et de Sizerins flammés dans l’Est, ce qui a beaucoup plu aux participants de l’Ontario, du Québec et des Provinces maritimes.
Malgré l’absence marquée de Fringillidés d’hiver dans les provinces des Prairies cette année, on y a observé deux raretés surprenantes compte tenu des rigueurs de l’hiver : un Pélican d’Amérique et un Cormoran à aigrettes.
Dans l’Ouest, la Grive de Naumann découverte le 19 janvier près de l’estuaire de la rivière Nanaimo (dans la partie sud de l’île de Vancouver) est demeurée dans les parages assez longtemps pour faire partie du compte le premier jour du GDOF, le 15 février. Cette espèce commune en Sibérie est présente à l’occasion en Alaska pendant sa migration printanière.
Vous pouvez utiliser l’outil Explorer les régions pour voir le nombre de feuillets d’observation envoyés et d’espèces observées dans votre province ou comté, ou encore pour voir des cartes de répartition des espèces. Et ne manquez pas de visionner les fantastiques images captées par des participants au concours photo (légendes des photos en anglais).
Nous remercions toutes les personnes qui ont participé au concours de récits du GDOF 2019. Félicitations à Sally Gati, qui a obtenu la première place pour son récit intitulé “My Great Backyard” (en anglais). Sally mérite une adhésion comme membre d’Études d’Oiseaux Canada ainsi qu’un guide d’observation de terrain de National Geographic!
Le GDOF est un programme conjoint du Cornell Lab of Ornithology et de la National Audubon Society auquel collabore Études d’Oiseaux Canada. Au Canada, il reçoit le soutien de Wild Birds Unlimited.
Si vous avez aimé participer au Grand dénombrement des oiseaux de février et que vous pourriez participer à d’autres programmes de science citoyenne en d’autres temps de l’année, l’Inventaire canadien des Plongeons huards pourrait vous intéresser. Cette activité ne nécessite que peu de temps entre juin et août et est un bon moyen d’apprécier les Plongeons huards et d’assurer leur mieux être; il suffit d’avoir accès à n’importe quel lac au Canada. Pour en savoir davantage ou vous inscrire, vous pouvez envoyer un courriel à Kathy Jones (volunteer@birdscanada.org).

Share via
Copy link
Powered by Social Snap