Sélectionner une page

Comptes rendus compilés par Graham Sorenson, coordinateur, programme de conservation des insectivores aériens, Oiseaux Canada

 

Chaque année au printemps et en été, des techniciens de terrain d’Oiseaux Canada partout au pays mettent en action votre soutien financier en surveillant les populations d’oiseaux, en protégeant les espèces nicheuses et en communiquant avec le public. L’équipe d’Oiseaux Canada apprécie vraiment la contribution de ces employés saisonniers, qui maximisent notre impact sur la recherche et la conservation. Ces postes peuvent également être un précieux tremplin pour des professionnels en début de carrière. Certains de nos employés de terrain de 2022 vous font part ci-dessous des leçons qu’ils ont apprises et de leurs réflexions et présentent leurs récits.

Photo: Sarah Town

Espèces en péril en Colombie-Britannique – Sarah Town

Cet été, j’ai eu le privilège de travailler dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique aux côtés de ma merveilleuse collègue, Claudie Pageau. Notre travail consistait à trouver des nids de Martinets sombres et à promouvoir l’utilisation et la gestion durables des environs. Heureusement pour nous, cette espèce niche dans les endroits les plus pittoresques : sur des rebords humides et moussus à côté de chutes abruptes. Des ornithologues amateurs, des communautés des Premières Nations, des guides de canyoning et de spéléologie, le personnel du parc et des biologistes de tous les coins de la province ont manifesté un grand intérêt et montré un niveau de connaissance phénoménale. Nous avons également acquis une meilleure compréhension de ce qu’il faut pour participer à une consultation et à une collaboration significatives avec la collectivité, un processus essentiel faisant partie inhérente de tous les travaux de conservation.

 

Oiseaux des prairies herbeuses – Sachi Schott

En travaillant dans les pâturages de la Saskatchewan et du Manitoba, j’ai grandement apprécié le travail acharné des éleveurs dont nous avons eu la chance d’arpenter les terres. C’était particulièrement vrai en ce qui concerne la construction des clôtures sous lesquelles nous avons rampé pour dénombrer les oiseaux des prairies! Peut-être, dans les années à venir, les fils de coton et de tissus synthétiques que nous avons laissés sur des fils barbelés tapisseront les nids des oiseaux que nous étions là pour compter… ou peut-être pas. Quoi qu’il en soit, les souvenirs des magnifiques paysages et des incroyables oiseaux et autres animaux sauvages que nous y avons vus survivront longtemps dans nos souvenirs aux griffures, éraflures et cloques dont nous avons hérité.

Bison Photo: Erica Alex

Oiseaux des prairies herbeuses – Erica Alex

J’ai pris la photo ci-dessous après l’un de mes points d’écoute (décomptes chronométrés d’oiseaux vus et entendus à partir d’un endroit précis) les plus mémorables. Ce troupeau de bisons domestiques passait juste au moment où le soleil se levait à l’est et un orage classique des Prairies arrivait de l’ouest. Les milieux humides avoisinants étaient habités par des oiseaux aquatiques et de rivage, tandis que des Plectrophanes à ventre noir, des Bruants noir et blanc et des Alouettes hausse-col chantaient dans les prairies environnantes. C’était vraiment impressionnant! 

Pluvier siffleur Photo: Sydney Shepherd

Conservation du Pluvier siffleur en Ontario – Sydney Shepherd

Les Pluviers siffleurs sont sans doute les oiseaux les plus mignons de la planète, et j’ai eu le plaisir de les regarder tous les jours cet été! J’ai eu l’occasion de travailler aux cinq sites de nidification de l’Ontario et d’apprendre à connaître les 10 adultes reproducteurs. À chaque plage, nous avons installé des clôtures autour de l’aire de nidification, ainsi que des exclos de protection contre les prédateurs (des grillages qui laissent les pluviers aller et venir en direction et en provenance du nid, mais qui empêchent les prédateurs d’en faire autant) dans le but de contribuer à accroître la probabilité d’un succès de nidification. Et la saison s’est soldée par… un succès! Au moment d’écrire ces lignes, j’avais vu les pluviers élever 10 poussins jusqu’à leur premier envol, et il restait encore deux poussins qui suivraient leurs pas, espérons-le! C’est réconfortant de savoir que je fais partie d’un programme plus vaste qui a une incidence directe sur le succès de reproduction des Pluviers siffleurs, et j’espère que leur population continuera d’augmenter à l’avenir.

Hirondelle de rivage Photo: Natasha Barlow

Hirondelles de rivage en Ontario – Megan Hiebert

Pour moi, le moment le plus excitant de cette saison de terrain était en fait quand je faisais la saisie de données (incroyable, n’est-ce pas!). C’est ce faisant que j’ai découvert qu’une Hirondelle de rivage que nous avons capturée cette saison était un individu que j’avais bagué en 2016 pendant ma première saison sur le terrain, quand c’était un bébé! Une Hirondelle de rivage de six ans!

Recensement des Hirondelles de rivage en Nouvelle-Écosse Photo: Meg Langlais

Insectivores aériens dans les Maritimes – Meg Langlais

Tout l’été, je me suis répété ce mantra – « Je ne peux pas croire que je suis payée pour faire ça! » – tandis que nous nous rendions en voiture dans de beaux endroits de la Nouvelle-Écosse à la recherche des petits oiseaux les plus doux : les Martinets ramoneurs et les Hirondelles de rivage. Une partie importante de notre travail, en plus de surveiller les nids et les dortoirs, consistait à parler aux citoyens et aux propriétaires fonciers des insectivores aériens (oiseaux qui mangent des insectes en volant, comme les martinets et les hirondelles) et de l’importance de leur protection. Merci, Oiseaux Canada, de m’avoir fourni cette occasion d’apprentissage extraordinaire et de travailler à protéger ces importantes espèces en péril!

L’équipe d’Oiseaux Canada tient à remercier les entités qui ont généreusement contribué à l’embauche des techniciens de terrain mentionnés dans cet article : les British Columbia Field Ornithologists; la Clean Foundation; Emploi et Développement social Canada – Emplois d’été Canada; Environnement et Changement climatique Canada; la Fondation TD des amis de l’environnement; le Ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs de l’Ontario – Programme d’intendance des espèces en péril; la Nova Scotia Habitat Conservation Foundation; Ontario Power Generation; la Saskatchewan Stock Growers Foundation, l’initiative South of the Divide, The Conservation Trust (Manitoba) et la Weston Family Foundation.

 

Copy link
Powered by Social Snap