Sélectionner une page

Par Ian Cook

A black, white, and yellow bird - a male Bobolink - perched jauntily on a tall, thin plant
  • Save

Photo: Brenda Doherty

Le Goglu des prés est la seule espèce d’oiseau de l’Amérique du Nord dont le mâle a le dos blanc et le dessous noir, comme s’il portait un smoking à l’envers. De plus, la nuque jaunâtre est caractéristique de l’espèce. Au printemps, on peut entendre les mâles entonner leur babillage pétillant, souvent perchés au sommet de hautes herbes ou sur des clôtures. En automne, après la mue, ceux-ci ressemblent – comme les femelles – à de gros bruants à la livrée chamois.

Au Canada, le Goglu des prés se reproduit dans la partie sud de toutes les provinces. Comme son nom l’indique, il nidifie dans les prés de fauche, les pâturages et ce qu’il reste des prairies à herbes hautes. Chaque année, les goglus accumulent les kilomètres de vol à destination et en provenance de l’Amérique du Sud, ce qui représente un voyage aller-retour de quelque 20 100 km. Si bien, qu’au cours de leur vie, ils franchissent l’équivalent de quatre ou cinq fois le tour de la Terre.

Le Goglu des prés est désigné espèce menacée au Canada, où ses effectifs se sont réduits d’environ 76 % entre 1970 et 2017 pour différentes raisons, dont la perte et la fragmentation d’habitats de prairie.

A black, white, and yellow bird - a male Bobolink - perched jauntily on a tall, thin plant
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap