Sélectionner une page

Par Yousif Attia, coordonnateur pour le Canada – Recensement des oiseaux de Noël, Oiseaux Canada

La saison du Recensement des oiseaux de Noël (RON) au Canada – la 122e de suite! – a pris fin le 5 janvier. Merci à l’ensemble des observateurs qui ont compté les oiseaux aux mangeoires et ailleurs dans la nature, aux personnes qui compilent les données et à celles qui coordonnent les activités.

Cette année, nous avons demandé à nos nombreux bénévoles du RON de nous dire ce que signifie pour eux la participation au plus ancien programme de science citoyenne d’Amérique du Nord. Merci à toutes les personnes qui ont pris le temps de communiquer avec nous. Nous avons eu des rétroactions de participants d’un bout à l’autre du pays. Les oiseaux sont importants pour nous tous, et vos réponses l’ont montré haut et fort. Vous avez été nombreux à dire combien il était important de rester en contact avec notre communauté pendant le RON, que ce soit en participant aux rencontres de synthèse après les recensements, en faisant équipe avec des observateurs plus expérimentés et en apprenant ainsi davantage sur les oiseaux qui nous entourent. Et n’oublions pas que nous, Canadiens, sommes très résistants. Il semble que le RON soit l’excuse parfaite pour sortir et profiter des oiseaux et du temps hivernal.

 «J’aime le défi que présente le recensement des oiseaux, auquel s’ajoute une certaine fierté associée à la concurrence amicale entre les participants des différents cercles de dénombrement, des différentes régions et même des différentes équipes.» – Michael Klotz , Colombie-Britannique

Des participants au RON à Kamloops, en Colombie-Britannique Photo: Jason Leathem

«J’adore le RON! J’essaie de réaliser 13 recensements chaque année, ce qui me fait voyager en Ontario et faire de nouvelles rencontres. J’ai également participé à des recensements ailleurs au pays. J’en conserve de très beaux souvenirs! Il y a quelques années, je me suis fixé l’objectif personnel de finir par participer à tous les recensements en Ontario; j’en suis à mon 80e jusqu’à présent. – Cindy Cartwright, Ontario 

Les données sur les oiseaux détectés continuent d’arriver, mais une chose est sûre: ce fut une année intéressante pour de nombreuses régions du pays en ce qui concerne la météo. La Colombie-Britannique a connu un temps froid et des chutes de neige records, tandis que dans certaines régions de l’Est, le temps était exceptionnellement chaud. Alors que nous commençons à voir les effets croissants des changements climatiques, il est bon de rappeler que le suivi des populations d’oiseaux est un moyen de documenter les effets de ces changements sur l’environnement. Encore une fois, merci de participer à cet important programme!

Tohi tacheté Photo: Michael Klotz

Share via
Copy link
Powered by Social Snap