Sélectionner une page

Par Doug Tozer, Ph. D., scientifique responsable des programmes pour l’Ontario, Études d’Oiseaux Canada


Bénévole Diana Bright Photo : Diane Dobson

En 2018, le Programme de surveillance des marais des Grands Lacs (PSMGL) d’Études d’Oiseaux Canada a franchi une étape remarquable, qui correspond à 24 ans de relevés d’oiseaux, d’amphibiens et d’habitats effectués par des centaines de citoyens-chercheurs bénévoles. Ces personnes dévouées ont patrouillé toute la région des Grands Lacs à la recherche d’amphibiens et d’espèces d’oiseaux difficiles à voir, comme le Butor d’Amérique et la Foulque d’Amérique.
Le dernier numéro du Bulletin du Programme de surveillance des marais résume bon nombre de réalisations récentes des participants au PSMGL.
Le personnel d’Études d’Oiseaux Canada travaille fort pour réunir les données recueillies par les participants au PSMGL en vue de produire des contenus scientifiques innovants qui débouchent sur des mesures de conservation sur le terrain de milieux humides au bénéfice des espèces sauvages et des humains. Voici quelques exemples de ces précieux contenus :

  • État et tendances des communautés d’oiseaux et d’amphibiens des milieux humides présentés dans le rapport intitulé État des Grands Lacs en vertu de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs.
  • Évaluations des tendances démographiques d’espèces en péril nécessaires pour identifier des espèces menacées au titre de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du Canada. Le Petit Blongios et la Rainette faux-grillon de l’Ouest ont été ajoutés à la liste officielle des espèces sauvages en péril de la LEP en partie sur la foi de données du PSMGL.
  • Outils scientifiques utilisés dans le cadre du Plan conjoint des habitats de l’Est, qui est probablement une des forces les plus influentes en ce qui concerne la conservation sur le terrain de milieux humides au bénéfice des oiseaux et d’autres espèces fauniques sauvages dans la région des Grands Lacs en application du Plan nord‑américain de gestion de la sauvagine.

 
De plus, le dernier numéro du Bulletin du Programme de surveillance des marais indique les tendances démographiques les plus récentes de presque une trentaine d’espèces d’oiseaux et d’amphibiens des marais, avec des illustrations montrant les fascinantes fluctuations enregistrées au fil des années et des décennies. Le PSMGL produit une abondance de précieux renseignements sur les populations et les habitats de ces espèces peu connues.
Certes, l’année dernière a été fertile en rebondissements spectaculaires, mais nous avons pensé qu’il serait instructif de présenter ici les jalons du programme au long de ses 24 ans. Fait exceptionnel, le PSMGL a produit six populaires rapports destinés au grand public qui étaient basés sur 11 manuscrits d’articles scientifiques revus par des pairs. Il a récolté quelque 37 000 relevés d’oiseaux et 49 000 relevés d’amphibiens, pour un total d’environ 382 000 mentions de présence de 314 espèces. Toutefois, ce qui est peut‑être encore plus important, le programme a mobilisé plus de 1500 citoyens‑chercheurs bénévoles qui ont appris de première main beaucoup de choses concernant l’importance de la conservation des milieux humides.
Nous espérons que les répercussions du travail de nos précieux participants bénévoles au PSMGL et des données qu’ils ont recueillies par leur dévouement vous impressionnent. Nous espérons aussi que vous déciderez d’aller plus loin, peut-être en suivant une ou plusieurs des suggestions qui suivent :

Études d’Oiseaux Canada exprime sa gratitude envers les entités suivantes pour leur soutien récent ou de longue date envers le PSMGL : Environnement et Changement climatique Canada, l’Environmental Protection Agency des États-Unis, Canards Illimités Canada, le Plan conjoint des habitats de l’Est, le gouvernement de l’Ontario, la Great Lakes Restoration Initiative, la John and Pat McCutcheon Charitable Foundation, la Kenneth M. Molson Foundation, la Fondation TD des amis de l’environnement, le Fish and Wildlife Service des États-Unis et Habitat faunique Canada. Nous avons également bénéficié dans le passé de l’appui de la Brant Waterways Foundation, de la Commission des Grands Lacs, du Great Lakes Protection Fund, du Fonds de durabilité des Grands Lacs, de Great Lakes United, de la National Audubon Society, de la Fondation Trillium de l’Ontario et du Fonds pour les habitats humides de l’Ontario.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap