Sélectionner une page
Par Sydney Shepherd, technicien – Conservation du Pluvier siffleur en Ontario, Oiseaux Canada

La saison de nidification 2022 du Pluvier siffleur en Ontario est presque à moitié terminée. Pendant que nous attendons de voir comment les choses se déroulent, prenons un moment pour voir ce qui arrive aux pluviers qui sont nés pendant la saison de nidification 2021.

L’an dernier, la nidification a porté fruit dans les parcs provinciaux Darlington et Wasaga Beach et dans le canton de Tiny. À ces trois sites de nidification ontariens, neuf oisillons ont pris leur premier envol. Cela peut sembler peu, mais pour cette espèce en péril, chaque poussin qui s’envole représente le succès durement gagné des efforts de conservation.

Dans le parc provincial Darlington, quatre des neuf oisillons qui ont pris leur premier envol en Ontario en 2021. Photo : Tom St-Jean.
Vous vous demandez peut-être comment nous pouvons savoir où finit chaque oiseau. Eh bien, quelques jours après l’éclosion, les poussins sont bagués. Ils reçoivent tous une bague en aluminium de l’USGS et une bague orange des Grands Lacs sur la partie supérieure de leurs pattes, ainsi qu’une ou plusieurs bagues de couleur voyante sur la partie inférieure. Une combinaison de couleur assortie est attribuée à chaque nid ou «couvée» et chaque individu est identifié par une combinaison unique de points de couleur sur sa bague orange des Grands Lacs et par de petits chiffres sur sa bague inférieure. Comme le Pluvier siffleur est une espèce migratrice, nous comptons sur des gens disséminés sur le continent pour garder un œil sur ces oiseaux et nous aider à les localiser. Si vous voyez un Pluvier siffleur en Ontario, vous pouvez signaler ses bagues à ontarioplovers@birdscanada.org. Assurez-vous de laisser beaucoup d’espace aux oiseaux et utilisez une paire de jumelles ou un appareil photo avec une longue focale ou un zoom pour distinguer les bagues.

Alors, où se trouvent maintenant les oiseaux nés en 2021? Voyons cela plage par plage.

Dans les parcs provinciaux Darlington et Presqu’île

En 2021, le super-couple Blue et Ms. Howard a connu un retentissant taux de succès de 100%: les quatre oeufs pondus ont éclos et les quatre nouveau-nés ont pu s’émanciper et partir en migration! Une des jeunes, d’abord appelée Yellow Dot à cause de sa bague, a été vue dans l’État de la Géorgie pendant son premier hiver. Maintenant baptisée Darling, elle a niché cette année chez nous, dans le parc provincial Presqu’île. Nous adorons ce nom choisi par nos charmants bénévoles qui évoque bien sa plage natale, dans le parc Darlington!

Voici Yellow Dot dans le parc provincial Darlington alors qu’elle était une jeune ayant pris son envol. Elle est maintenant mère dans le parc provincial Presqu’île et porte le nom de Darling. Photo: Sydney Shepherd.
Darling sur sa plage de nidification, dans le parc provincial Presqu’ile, en 2022. Photo: Phil Lawrence.

Dans le parc provincial Wasaga Beach

Les parents de la nichée de la plage Wasaga, Fudge et Pepa, ont réussi à faire éclore trois de leurs quatre oeufs et à rendre les rejetons autonomes! L’oisillon femelle Red Dot, qui faisait partie de cette couvée, est revenu en Ontario, a trouvé un compagnon et élève ses propres petits! Cet oiseau a été baptisé depuis Saga, un rappel de sa plage natale, et niche maintenant dans le parc provincial Presqu’île. Par ailleurs, Green Dot, née de la même nichée que Red Dot, a été repérée à la fin d’août 2021 sur une plage en Caroline du Nord. Cet oiseau s’est arrêté par la suite dans les parcs provinciaux Presqu’ile et Wasaga à la recherche d’un partenaire. Même si sa quête n’a pas porté fruit en 2022, nous espérons qu’elle fera une nouvelle tentative de nidification en Ontario la saison prochaine!

Red Dot, née sur la plage Wasaga, s’appelle maintenant Saga. Elle a séjourné dans le parc provincial Presqu’ile au printemps 2022. Photo: Phil Lawrence.

Dans le canton de Tiny

En 2021, le couple du canton de Tiny, Flash et Mrs. Sunshine, a donné naissance à deux petits, qui se sont émancipés. L’un des rejetons, Red Dot, est retourné en Ontario après un long hiver dans le Sud et a reçu le nom d’Ollie. Il niche actuellement à un site tenu secret et s’avère être un père très protecteur.

Le mâle Ollie, appelé Red Dot après sa naissance dans le canton de Tiny en 2021, s’appelle maintenant Ollie. Il élève des petits avec sa compagne à un endroit tenu secret. Photo: Hannah Stockford.
Si vous m’avez bien suivi, vous savez maintenant que quatre jeunes nés en 2021 qui ont pris leur envol ont été revus en Ontario en 2022! Le taux de réussite des couvées en Ontario, de 44%, est exceptionnel! Un tel succès ne serait pas possible sans l’appui des gens qui partagent les plages avec les familles de pluviers et permettent aux petits de connaître leur plein développement. Au nom de ces oiseaux en voie de disparition, nous remercions également tous nos sympathisants, partenaires et bénévoles du Programme de conservation du Pluvier siffleur en Ontario pour leurs précieuses contributions!

Jusqu’à présent en 2022, cinq nids de Pluviers siffleurs ont été répertoriés en Ontario. Sept des dix membres de ces couples nicheurs sont nés et ont été élevés sur des plages dans la province. C’est très emballant de constater les succès remportés par les Pluviers siffleurs de l’Ontario au fil des ans. Pour voir comment se déroule la saison 2022, ne manquez pas de suivre @ontarioplovers sur Instagram, Twitter et Facebook. 

Copy link
Powered by Social Snap