Sélectionner une page

Par Doug Tozer, Ph. D., directeur – Oiseaux aquatiques et Milieux humides, Oiseaux Canada

 

Récemment, le Programme de recherche de Long Point sur les oiseaux aquatiques et les milieux humides a généré une étude concernant l’effet d’une technique de gestion des zones humides appelée rabattement (abaissement du niveau d’eau) sur les oiseaux et leur habitat dans le complexe de milieux humides de Montezuma, juste au sud du lac Ontario dans l’État de New York.

L’équipe de chercheurs a décelé des différences dans la quantité d’eau libre, le type de végétation et la quantité de nourriture accessible aux oiseaux de milieux humides entre les zones ayant été soumises à un rabattement complet ou partiel de la nappe d’eau et celles où les gestionnaires n’avaient pas modifié le niveau d’eau (c.-à-d. des «milieux humides passifs»). Dans l’ensemble, il y avait plus de râles, de Gallinules d’Amérique et de Grèbes à bec bigarré au printemps et en été dans les milieux humides soumis à un rabattement partiel et les milieux humides passifs que dans ceux qui étaient soumis à un rabattement complet. En automne, les canards étaient le plus nombreux là où la nappe avait été rabattue complètement. Les chercheurs ont conclu que les gestionnaires de ces milieux humides devraient se concentrer sur l’obtention d’un mélange rabattement complet-milieux humides passifs en vue de procurer un habitat propice au plus grand nombre d’espèces d’oiseaux possible tout au long de l’année.

  • Save
Marouette de Caroline Photo : Trisha Snider

Edward Farley, le plus récent détenteur d’une maîtrise engagé dans le Programme de recherche de Long Point sur les oiseaux aquatiques et les milieux humides, dirigeait les travaux d’étude. Il était ravi d’avoir l’occasion de poursuivre des recherches ayant des applications concrètes. «J’espère que notre étude de la gestion du niveau d’eau dans des milieux humides restaurés permettra de gérer des zones humides similaires de manière à fournir plus efficacement un habitat convenant à la vaste gamme d’espèces sauvages qui en dépendent», précise Edward.

Ce dernier estime que l’expérience qu’il a acquise dans le cadre du programme l’a fait grandir sur les plans professionnel et personnel. «Les techniques que j’ai apprises trouvent des applications directes dans mon travail actuel de biologiste chez Canards Illimités Canada, confie‑t‑il. Ma recherche a également enrichi mes connaissances sur les espèces sauvages, en particulier les plantes, domaine dans lequel mon expérience antérieure faisait défaut.»

Ce n’est là qu’un exemple récent soulignant la valeur du Programme de recherche de Long Point sur les oiseaux aquatiques et les milieux humides d’Oiseaux Canada. Non seulement le programme génère des résultats qui orientent les mesures de gestion et de conservation, mais il contribue à développer la carrière de professionnels de l’étude et de la conservation des espèces sauvages.

Le programme, instauré à la fin des années 1980, a pour but d’assurer la préservation des oiseaux aquatiques et d’autres espèces sauvages des milieux humides et de leurs habitats à la pointe Long, en Ontario, ainsi que dans toute la région du secteur inférieur des Grands Lacs par le biais d’activités de recherche et de surveillance. Jusqu’à présent, il a permis de diffuser 90 publications scientifiques évaluées par des pairs rédigées par 40 jeunes professionnels (listes en anglais) et leurs mentors depuis 55 universités et autres établissements de recherche. Ces publications répondent à des questions d’actualité en matière de conservation qui permettent de maintenir des zones humides plus saines tant pour la faune et la flore que pour les êtres humains.

 

Mais ce n’est que le début. Les nombreux jeunes professionnels qui ont participé et participent encore au programme poursuivent souvent d’éminentes carrières dans l’étude et la conservation des zones humides au sein de gouvernements de provinces, fédéral et d’États, d’universités, de collèges, d’associations s’intéressant aux oiseaux aquatiques et de firmes d’experts‑conseils. Collectivement, au cours de leur carrière, ces promoteurs de la conservation représentent une force puissante pour la préservation des milieux humides, de leur flore et de leur faune.

Wood Thrush on a log
  • Save
Voici quelques-uns des jeunes professionnels qui ont bénéficié du soutien du Programme de recherche de Long Point sur les oiseaux aquatiques et les milieux humides. De gauche à droite, rangée du haut: Kristin Bianchini (Ph. D., chercheure postdoctorale), Jackson Kusack (Ph. D.), Laura Stewart (stagiaire en recherche); rangée du bas: Lisa Elliott (Ph. D.), Tara Hohman (M. Sc), Edward Farley (M. Sc).

Actuellement, la «brigade» du Programme de recherche de Long Point sur les oiseaux aquatiques et les milieux humides est formée de 11 jeunes professionnels qui, soutenus par leurs mentors, mènent 18 travaux d’étude et de conservation de milieux humides (rapport en anglais). Une fois leur séjour chez nous terminé, chacune et chacun des membres de l’équipe, comme Edward, appliqueront ce qu’ils auront appris pour le bénéfice des milieux humides, des espèces sauvages et des humains pendant de nombreuses années à venir.

Nous sommes redevables envers les personnes et les entités qui soutiennent Oiseaux Canada de faire partie de notre initiative d’étude et de conservation des milieux humides: Plan conjoint sur le Canard noir, Service canadien de la faune, Canards Illimités Canada, Plan conjoint des habitats de l’Est, Environnement et Changement climatique Canada, Great Lakes Restoration Initiative (États-Unis), gouvernement du Canada, gouvernement de l’Ontario, John and Pat McCutcheon Charitable Foundation, Mitacs, Conservation de la nature Canada, ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario, SC Johnson, Fondation TD des amis de l’environnement, The Bluff’s Hunting Club, Environmental Protection Agency et Fish and Wildlife Service des États-Unis, Habitat faunique Canada et Winous Point Marsh Conservancy.

 

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le Programme de recherche de Long Point sur les oiseaux aquatiques et les milieux humides, cliquez ici.

  • Save
Copy link
Powered by Social Snap