Sélectionner une page

Cette année, le 33e prix du Scientifique de l’année de Radio-Canada est décerné aux quatre co-auteurs du Deuxième Atlas des oiseaux nicheurs du Québec méridional : Denis Lepage et Andrew R. Couturier, d’Oiseaux Canada, Marie-Hélène Hachey, du Regroupement QuébecOiseaux, et Michel Robert, d’Environnement et Changement climatique (Service canadien de la faune).

Le Deuxième Atlas des oiseaux nicheurs du Québec méridional est l’aboutissement du plus vaste projet ornithologique entrepris au Québec depuis un quart de siècle. Les profits de sa vente sont versés au Fonds Atlas, un fonds géré par QuébecOiseaux dont les objectifs sont d’encourager l’étude des oiseaux, de favoriser leur protection et de promouvoir la pratique de l’ornithologie.

Chaque année, la Société Radio-Canada accorde le titre de scientifique de l’année à une ou scientifique francophone du Canada dont les travaux ont marqué sa discipline. La lauréate ou le lauréat est choisi par un comité de membres de l’équipe de journalistes scientifiques de Radio-Canada. Il arrive très rarement que le prix soit décerné à une équipe, comme c’est le cas cette année.

Les atlas des oiseaux nicheurs sont de puissants outils permettant d’orienter les mesures de conservation. De plus, ils permettent à des bénévoles provenant de tous les milieux de mettre leurs talents au service des oiseaux.

Pendant la campagne du second atlas du Québec, publié en avril 2019, près de 2000 citoyens scientifiques ont consacré plus de 100 000 heures à la récolte des données dans les 4033 parcelles d’atlas. Près de 1,5 million de mentions, dont des données issues de programmes d’Oiseaux Canada (l’Inventaire canadien des Plongeons huards, le Programme de surveillance des marais, l’Inventaire des Strigidés nocturnes et le Programme de suivi des nids d’oiseaux), ont permis au Laboratoire SIG national de produire des cartes illustrant les changements dans la répartition des espèces et la probabilité d’occurrence. Avec ces données, les scientifiques ont également pu réaliser des cartes d’abondance relative montrant les points chauds où les éventuels efforts de conservation pourraient être concentrés.

Oiseaux Canada travaillera de concert avec ses partenaires pour s’assurer que les résultats de la campagne d’atlas orientent les solutions en matière de conservation, tant au Canada qu’ailleurs.

Vous pouvez apprendre davantage sur le projet d’atlas en regardant un segment de l’émission de télé Découverte. De plus, les co-auteurs de l’atlas ont raconté le travail colossal derrière cet ouvrage dans une longue entrevue accordée à Sophie-Andrée Blondin aux Années lumière. Vous pouvez l’écouter ici.

Les atlas des oiseaux nicheurs sont, par-dessus tout, le résultat d’un travail d’équipe impliquant de multiples organisations, partenaires de financement et citoyens scientifiques. Oiseaux Canada remercie toutes les personnes qui ont permis la réalisation de ce projet et encourage les participants aux autres projets similaires, comme les campagnes des atlas des oiseaux nicheurs de la Saskatchewan, de Terre-Neuve et d’ailleurs, à poursuivre leurs odyssées scientifiques.


De gauche à droite : Andrew Couturier, Michel Robert, Marie-Hélène Hachey et Denis Lepage
Copy link
Powered by Social Snap