Sélectionner une page

Par Graham Sorenson, coordonnateur des programmes en Colombie-Britannique, Oiseaux Canada

 

Les Courlis à long bec sont en route vers le nord pour rejoindre leur habitat de reproduction dans l’ouest du Canada. Un signe du printemps qui est bienvenu pour de nombreuses personnes vivant dans les milieux de prairies et agricoles en Colombie-Britannique, en Alberta et en Saskatchewan. Ici, en Colombie-Britannique, les courlis arrivent au début d’avril, un peu plus tôt que dans le reste de l’Ouest canadien, mais le 21 avril, date de la Journée mondiale des courlis, les trois provinces les accueillent!

La célébration annuelle de la Journée mondiale des courlis remonte à 2018, au Royaume-Uni, où l’on souhaitait soutenir la conservation de ces oiseaux. Là-bas, la population du Courlis cendré connaît un déclin beaucoup plus important que celle du Courlis à long bec ici, en raison de la perte d’habitat, de l’accroissement de la prédation, des effets des pratiques agricoles et des changements climatiques. Vous pouvez en savoir davantage sur les mesures prises dans ce pays pour préserver le Courlis cendré sur le site Curlew Action (en anglais). Les personnes qui lisent l’anglais pourraient être intéressées par l’ouvrage de Mary Colwell intitulé Curlew Moon. Cet excellent livre sur la conservation du courlis et les voyages d’observation de Mary dans tout le pays ont contribué en partie à l’instauration de la Journée mondiale des courlis.

Par ailleurs, je vous recommande vivement de regarder cette nouvelle vidéo sur les courlis au Royaume-Uni (avec la narration de David Gray, un de mes musiciens préférés!). Bien que le contenu porte sur le Courlis cendré, bon nombre des problèmes évoqués concernent également le Courlis à long bec et d’autres espèces de courlis dans le monde, ainsi que de nombreuses espèces d’oiseaux de rivage en Amérique du Nord.

Oiseaux Canada a mené des recherches et des activités de surveillance et de sensibilisation sur les Courlis à long bec en Colombie-Britannique afin d’améliorer nos connaissances sur les courlis qui se reproduisent dans cette province et de trouver des façons dont les pratiques agricoles peuvent profiter davantage à l’espèce. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre travail et trouver des articles antérieurs sur les courlis, explorez notre page portant sur l’espèce (en anglais). Vous pouvez également consulter les cartes ci-dessous qui montrent les voies de migration de courlis des régions de Kootenay Est (2017) et de Prince George (2019).

  • Save
Voies de migration vers le sud et le nord en 2017-2018 de cinq Courlis à long bec bagués près de Skookumchuck Prairie, en Colombie-Britannique.
  • Save
Données de la migration vers le sud en 2019 de cinq Courlis à long bec bagués au nord de Prince George, en Colombie-Britannique.

Nous aimerions que les ornithologues, les naturalistes, les agriculteurs et les propriétaires fonciers de la Saskatchewan, de l’Alberta et de la Colombie-Britannique nous aident à parfaire nos connaissances sur les périodes de migration et de reproduction en signalant leurs observations de courlis sur eBird, ou encore dans le cadre du Programme de suivi des nids d’oiseaux s’ils trouvent un nid. Nous aimerions également obtenir de plus amples renseignements sur les périodes et la fréquence des récoltes de foin dans les régions où les courlis se reproduisent. Pour en savoir davantage sur la façon dont vous pouvez contribuer, consultez notre page portant sur le Courlis à long bec (en anglais), et n’hésitez pas à communiquer avec moi à l’adresse gsorenson AT oiseauxcanada.org. Enfin, nous tenons à remercier les nombreux agriculteurs et naturalistes qui ont déjà contribué, en particulier les observateurs dévoués du courlis dans la région de Prince George!

Long-billed Curlew in grassy pasture
  • Save
Courlis à long bec Photo : Graham Sorenson
Long-billed Curlew in grassy pasture
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap