Sélectionner une page

Hirondelle rustique Photo : Christian Artuso

Les auteurs du rapport intitulé L’état des populations d’oiseaux du Canada 2019 paru récemment suggèrent des choses à faire pour améliorer la situation des populations d’oiseaux. Sachant à quel point vous êtes passionnés dans votre soutien à la faune aviaire, nous avons dressé une liste de trois mesures que vous pouvez prendre dès maintenant, cet été. Prenez-en connaissance et passez le mot!
 
1. Observer les oiseaux
Participer bénévolement à un programme de science citoyenne est une excellente façon d’aider les oiseaux tout en apprenant à les mieux connaître et en profitant du plein air. Voici quelques programmes auxquels vous pouvez participer dès maintenant.
eBird Canada – eBird est un des plus importants programmes de science citoyenne du monde. N’importe qui peut ouvrir un compte gratuitement. Vous pouvez observer les oiseaux n’importe où, n’importe quand et envoyer vos données d’observation. Vous grossirez ainsi une base de données mondiale qui sert à mener des recherches scientifiques et à orienter les décisions en matière de conservation.
L’Inventaire canadien des Plongeons huards – Vous pouvez surveiller les Plongeons huards à n’importe quel lac que vous visitez tout au long de l’été. Chaque année, le programme est mené de juin à août, mais vous avez encore le temps d’y participer en 2019. Pour vous renseigner, prenez contact avec Kathy Jones.
Le Suivi du Martinet – S’il y a des Martinets ramoneurs dans votre localité, vous pouvez participer au suivi de leur population en surveillant un dortoir. Pour en savoir davantage, communiquez avec la coordonnatrice du programme en Ontario ou dans les Maritimes.
L’Atlas des oiseaux nicheurs de la Saskatchewan – Prêtez vos talents d’observateur au plus important programme de science citoyenne jamais entrepris en Saskatchewan. Il est facile de participer et agréable d’explorer cette magnifique province. Prenez contact avec le coordonnateur de l’Atlas.
 


Enlevez les bardanes avant que les capitules ne soient formés.

2. Jardiner pour les oiseaux
Les végétaux indigènes (page en anglais) fournissent le gîte et le couvert aux oiseaux. Chênes, cerisiers, pruniers et saules accueillent des chenilles que les parents capturent pour nourrir les petits. Verges d’or, asters et tournesols produisent des graines que les oiseaux affectionnent. Si le centre de jardin de votre localité ou région ne vend pas encore de végétaux indigènes, suggérez aux responsables de le faire.
Si vous avez des bardanes non indigènes (toques) sur votre terrain, enlevez-les, car de petits oiseaux peuvent s’empêtrer dans leurs piquants.
Le désordre a du bon. Laissez des plantes monter en graines pour nourrir les oiseaux. Gardez un tas de broussailles dans un coin, et si cela ne présente pas de danger, laissez les arbres morts sur pied, car ils peuvent fournir des abris aux oiseaux.
Avant de tailler les buissons, les arbres et les haies, inspectez-les attentivement à la recherche de nids.
 
3. Veiller à la sécurité et la santé des oiseaux
Faites ce qu’il faut pour prévenir les collisions entre les oiseaux et les surfaces vitrées. Voyez comment rendre les fenêtres et autres surfaces en verre, comme les garde-corps de balcons, moins dangereuses pour les oiseaux. La trousse Feather Friendly prévient les collisions (page en anglais). Si vous achetez le produit en utilisant le code promo BSC2019, Feather Friendly fera un don d’un dollar par rouleau de ruban à Études d’Oiseaux Canada.
Gardez vos distances. À la fin de l’été, bon nombre d’oiseaux doivent consacrer temps et énergie à élever leurs petits ou migrer, des activités qui sont éprouvantes. Servez-vous de jumelles ou de téléobjectifs pour les voir de plus près sans les déranger. Si vous utilisez une embarcation, restez à bonne distance des oiseaux aquatiques. N’approchez pas trop des bandes d’oiseaux de rivage qui font halte pendant les migrations et gardez votre chien en laisse à la plage.
Laissez votre chat s’amuser à l’intérieur ou faites-le profiter du plein air en utilisant un « chatio » ou un harnais. On peut prévenir une partie de la mortalité des oiseaux en empêchant les chats domestiques de se promener librement à l’extérieur.
Gardez les bains et les mangeoires d’oiseaux propres pour prévenir les moisissures et les maladies. Le site Web du Projet FeederWatch présente des conseils pour l’entretien des mangeoires. Si vous voyez des oiseaux malades ou entendez parler de la présence d’oiseaux de mangeoires malades dans votre voisinage, enlevez vos mangeoires et bains d’oiseaux en attendant l’hiver. Et n’oubliez pas de les nettoyer et les désinfecter avant de les remettre en place.
 
Merci pour tout ce que vous faites pour aider les oiseaux en été… et tout le reste de l’année!


Plongeons huards Photo : Missy Mandel
Share via
Copy link
Powered by Social Snap