Sélectionner une page

Par Laura McFarlane Tranquilla, Ph. D. (directrice des programmes, région de l’Atlantique) et Pete Davidson (conseiller principal en conservation), Oiseaux Canada

 

Albatros de Laysan Photo : Melissa Hafting

Le 19 juin prochain, nous célébrerons la toute première Journée mondiale des albatros. À cette occasion, Oiseaux Canada donne son appui à un traité international, l’Accord sur la conservation des albatros et des pétrels (ACAP), qui vise à alerter la population au sujet de la crise qui se dessine. Voici ce qu’affirme David Bradley, Ph. D., notre gestionnaire des programmes en Colombie-Britannique : « Oiseaux Canada souhaite que la Journée mondiale des albatros sensibilisera les gens à la situation difficile de ces magnifiques sentinelles de la haute mer. » (page en anglais). Nous estimons que c’est une excellente occasion de vous présenter des faits étonnants au sujet de ces oiseaux et de leurs « cousins » de l’avifaune marine!

Les albatros, les océanites, les pétrels et les puffins sont les remarquables oiseaux de mer qui constituent l’ordre des Procellariiformes, des oiseaux aux narines tubulaires dotées de glandes qui leur permettent d’évacuer l’excès de sel qu’ils absorbent en haute mer. Certains oiseaux de ce groupe sont aussi délicats que les Hirondelles rustiques (qui pèsent environ 20 grammes et ont une envergure de 32 centimètres), tandis que les plus gros peuvent peser autant qu’un chien beagle (11 kilogrammes) et possèdent une envergure aussi grande que la largeur d’une voie de circulation automobile (3,5 mètres)!

Chez les Procellariiformes, toutes les espèces vivent extrêmement longtemps, élèvent un seul petit par année et ont un odorat très développé. Plusieurs espèces (en particulier les pétrels) sont nocturnes et sont attirés par les lumières en raison du fait qu’ils recherchent des proies bioluminescentes (lumineuses dans l’obscurité, comme les lucioles). Et leurs comportements nuptiaux sont étranges (admirez leur fameuse danse nuptiale, qu’exécutent les couples; ceux-ci s’unissent pour la vie). Ces oiseaux parcourent des distances incroyables autour des pôles pour trouver leur nourriture et effectuent des migrations à l’échelle des hémisphères. Comment ne pas aimer ces créatures fascinantes?

Ocèanite cul-blanc Photo : Laura  McFarlane Tranquilla

Les albatros et les océanites comptent parmi les groupes d’oiseaux les plus menacés du monde, en majeure partie à cause de la prédation exercée par les prédateurs aux colonies de nidification, des prises accidentelles par des pêcheurs en haute mer et de la pollution. Dans le Canada atlantique, y compris à l’île Baccalieu (Terre-Neuve-et-Labrador), où se trouve la plus grande colonie d’Océanites cul-blanc au monde, Oiseaux Canada participe à l’étude des causes du déclin des effectifs de l’Océanite cul-blanc. Étant donné que les albatros et les océanites sont répandus dans tous les océans du globe, il est difficile de les protéger; les nombreux pays et administrations concernés doivent collaborer pour trouver des solutions en matière de conservation. Depuis 2001, 31 espèces d’albatros et d’océanites sont protégées en vertu de l’ACAP. La sensibilisation au sort de ces oiseaux aide les conservationnistes à mettre en oeuvre les stratégies nécessaires à leur rétablissement.

Vous pouvez apporter votre aide de différentes façons : diffuser cet article, acheter des produits de la pêche durable si vous ou votre animal de compagnie êtes amateurs de fruits de mer, ou faire un don pour soutenir Mouse-free Marion, un important programme de BirdLife Afrique du Sud et de ses partenaires. L’île Marion, dans la partie sub-antarctique de l’océan Indien, au large de l’Afrique du Sud, accueille 28 espèces d’oiseaux marins, dont de nombreuses espèces d’albatros, de pétrels et d’océanites. Ce programme a pour but de remettre l’île dans son état naturel en éradiquant les souris domestiques envahissantes.

Albatros à pieds noirs Photo : Melissa Hafting