Sélectionner une page

Par Yousif Attia et James Casey, Oiseaux Canada

 

Pour de nombreux Canadiens, l’image de la côte de la Colombie-Britannique est celle de forêts pluviales tempérées emblématiques composées de thuyas, de sapins de Douglas et de pruches imposants. Or ces forêts sont très recherchées par l’industrie forestière, et on estime qu’il ne reste plus que 3% de forêts anciennes hautement productives sur la côte. L’exploitation de la forêt ancienne le long de cette est depuis longtemps une question litigieuse et a récemment donné lieu à des manifestations dans le bassin versant du ruisseau Fairy, dans le sud de l’île de Vancouver. Le gouvernement provincial a promis de nouvelles consultations sur la réduction des niveaux de récolte, mais comme il reste si peu de forêts anciennes à haute productivité, une suspension immédiate de l’exploitation forestière dans ces zones est nécessaire pendant qu’on cherche des solutions à long terme.

A man stands beside and looks up at a gigantic old growth tree on the coast of BC
  • Save
forêts anciennes Photo : Yousif Attia

Les écosystèmes de forêts anciennes sont importants pour beaucoup d’animaux, dont plusieurs espèces d’oiseaux en péril. Le Guillemot marbré, une espèce en voie de disparition à l’échelle mondiale, est un petit oiseau marin qui niche sur les branches chargées de mousse de conifères géants. De même, la sous-espèce côtière de l’Autour des palombes préfère nicher dans de grands arbres et est sensible aux perturbations d’origine humaine. Le Pigeon à queue barrée et le Moucherolle à côtés olive sont d’autres exemples d’espèces en péril qui habitent les forêts anciennes.

  • Save
Petit-duc des montagnes
Photo : Jeremiah Kennedy

La population de la sous-espèce côtière unique du Petit-duc des montagnes a connu un déclin précipité ces dernières années, et on pense que cette sous-espèce est associée à des peuplements anciens. Au Canada, nous avons déjà perdu la quasi-totalité des effectifs de la Chouette tachetée, un autre habitant des forêts anciennes. Ces déclins sont donc préoccupants. Des recherches plus approfondies sur les besoins de cette espèce en matière d’habitat tout au long de l’année devraient être priorisées, de manière à permettre ensuite de cibler les efforts de conservation.

  • Save
Guillemot marbré Photo : Yousif Attia

En plus des espèces en péril, de nombreux autres oiseaux, leurs nids et leurs œufs, sont protégés en vertu de la Loi sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs, qui relève du Canada, et dépendent des écosystèmes de forêts anciennes. La plupart de ces espèces se reproduisent au Canada pendant les mois d’été puis migrent jusqu’en Amérique du Sud pour passer l’hiver. Les oiseaux migrateurs ne connaissent pas de frontières; nous devons tous faire notre part pour préserver leurs habitats tout au long de leur cycle annuel.

À la lumière de ce qui précède, il est recommandé de suspendre l’exploitation de la forêt ancienne dans le bassin versant du ruisseau Fairy et ailleurs sur la côte de la Colombie-Britannique. Oiseaux Canada, de concert avec des intervenants tels que le Sierra Club de la Colombie-Britannique (page en anglais), plaidera pour la protection des forêts anciennes, des écosystèmes qu’elles soutiennent et des espèces qui dépendent de ces écosystèmes.

 

Vous pouvez lire la déclaration d’Oiseaux Canada relative à la coupe de bois dans la forêt ancienne en Colombie-Britannique.

 

 

A male Western Tanager on a branch.
  • Save
Piranga à tête rouge Photo : Jody Allair
A man stands beside and looks up at a gigantic old growth tree on the coast of BC
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap