Sélectionner une page

Par Doug Tozer, Ph. D., directeur, Oiseaux aquatiques et Milieux humides, Oiseaux Canada

 

Les bénévoles d’Oiseaux Canada recueillent des données importantes pour la conservation aviaire. L’information récoltée dans le cadre de 35 programmes de recherche et de surveillance fauniques nous permet de suivre l’évolution des effectifs de la plupart des espèces d’oiseaux du Canada, dont l’emblématique Plongeon huard. Ainsi, nous sommes souvent en mesure de déceler les problèmes nécessitant une intervention avant qu’ils n’empirent, afin que les populations d’oiseaux puissent prospérer malgré les menaces d’origine humaine auxquelles elles sont confrontées.

Nous avons récemment utilisé 40 années de données recueillies par les participants bénévoles à notre Inventaire canadien des Plongeons huards pour mesurer et aider à expliquer les mystérieux déclins, au fil des ans, du nombre d’oisillons élevés jusqu’à l’envol (c’est-à-dire la de «productivité» de l’espèce). Notre analyse montre que cette productivité a considérablement diminué dans la majeure partie du sud du Canada au cours des dernières décennies.

Cette constatation revêt une très grande importance, monumentale car ces déclins n’ont été documentés officiellement que dans une seule autre étude, axée sur un seul comté du nord du Wisconsin. En d’autres termes, sans le dévouement de nos milliers de participants bénévoles à l’Inventaire, personne ne saurait que le Plongeon huard est en difficulté sur un territoire aussi vaste!

  • Save
Un bénévole de l’Inventaire canadien des Plongeons huards Photo : David Gignac

Il est à noter que le taux de déclin de la productivité mesuré dans l’étude du Wisconsin, qui était basée sur la surveillance intensive seulement d’individus portant des bagues de couleur par une armée de techniciens professionnels spécialement formés, est presque identique à celui enregistré par nos bénévoles dans l’Ontario voisin. C’est tout à l’honneur de ces derniers et cela démontre la fiabilité de leurs données soigneusement recueillies au prix de grands efforts.

Bien sûr, la question à un million de dollars est de savoir pourquoi la productivité des huards est en baisse. Une fois encore, les données recueillies par nos bénévoles entrent en jeu.

La masse de données accumulées de l’Inventaire canadien des Plongeons huards compte maintenant l’impressionnant total de 35 000 mentions de tentatives de nidification par des couples dans l’ensemble du pays, mentions faites par plus de 4000 bénévoles. La collecte des données a commencé en 1981 en Ontario et s’est étendue dans tout le reste du sud du Canada au milieu des années 1990. Cette énorme quantité d’information nous a permis de tester l’influence de plus d’une douzaine de facteurs différents sur la productivité des plongeons afin de pouvoir confirmer ou infirmer s’ils pouvaient être à l’origine des mystérieux déclins. Parmi les facteurs testés, on dénombre les dommages causés par les pluies acides, la contamination par le mercure présent dans les poissons, l’aménagement des rives, la navigation de plaisance, le risque de prédation de la part de Pygargues à tête blanche, la compétition avec les Cormorans à aigrettes pour l’accès aux poissons-proies et un ensemble de variables météorologiques basées sur les températures et les précipitations.

En somme, nous avons exclu l’aménagement des rives, les perturbations humaines, les pygargues et les cormorans comme facteurs importants expliquant le déclin à grande échelle de la productivité des huards, par exemple dans tout l’Ontario ou le sud du Canada. Toutefois, certains de ces facteurs jouent certainement un rôle sur certains lacs. Notre analyse incline à penser qu’une interaction complexe entre les dommages causés par les pluies acides, la pollution par le mercure et le réchauffement climatique en cours pourrait être au moins en partie responsable de la baisse de la productivité des plongeons dans l’ensemble du pays. C’est ce que nous appelons «l’hypothèse acide-mercure-climat», et nous poursuivons les recherches pour vérifier son bien-fondé. Cela nous permettra de savoir ce qu’il faut faire pour préserver le plus possible ce symbole impressionnant de la nature sauvage qu’est le Plongeon huard.

  • Save
Un jeune huard Photo : Mark Peck

Nous vous encourageons à lire le rapport du 40e anniversaire de l’Inventaire canadien des Plongeons huards pour avoir un aperçu clair et engageant de tout ce qui est décrit ci-dessus, et nous vous recommandons de visionner la courte vidéo présentant le rapport.

Nous avons publié les détails de nos analyses basées sur les données de l’Inventaire canadien des Plongeons huards dans quatre articles techniques scientifiques évalués par des pairs parus en anglais dans les revues Avian Conservation and Ecology (avec résumé en français), Science of the Total Environment, Biological Conservation et Northeastern Naturalist (et vous pouvez accéder ici au rapport de l’étude menée au Wisconsin). Si vous souhaitez lire la version intégrale de chacun de ces documents, mais que vous avez besoin d’aide pour y accéder, demandez l’assistance de Doug Tozer (dtozer À oiseauxcanada.org).

Un huard nourrit son oisillon Photo : Mark Peck

Regardons les choses en face: sans la voix envoûtante d’un huard s’élevant d’un lac lointain, les bois du Nord ne seraient pas les mêmes et ne seraient pas aussi agréables et relaxants. L’apport des bénévoles de l’Inventaire canadien des Plongeons huards sera inestimable pour continuer à établir les causes de ces déclins mystérieux, afin de savoir ce qu’il faut faire pour assurer un avenir prospère aux huards.

Plongeon huard avec oisillons Photo : Mark Peck

Oiseaux Canada remercie les milliers de bénévoles qui ont recueilli une grande partie des données utilisées dans nos analyses. Nous exprimons également notre gratitude aux organisations qui ont apporté un soutien financier à nos travaux de recherche et de surveillance, en particulier le Programme de recherche de Long Point sur les oiseaux aquatiques et les milieux humides d’Oiseaux Canada, l’Université Acadia, The Bluff’s Hunting Club, la John and Pat McCutcheon Charitable Foundation, le programme Mitacs Accélération, SC Johnson et la Fondation TD des amis de l’environnement.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’Inventaire canadien des Plongeons huards et des conseils sur l’aide à apporter aux huards, ou pour vous inscrire pour participer au programme, cliquez ici.

 

  • Save
Plongeon huard Photo : Mark Peck
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap