Sélectionner une page

Un oiseau emblème du Canada a besoin d’aide

 

communiqué de presse. Port Rowan, ON  Aug 23, 2021

Port Rowan, ON – Le Rapport du 40e anniversaire de l’Inventaire canadien des Plongeons huards (ICPH) qui vient d’être publié indique aux scientifiques que la productivité – le nombre d’oisillons élevés jusqu’à l’envol – de l’espèce (Gavia immer) subit un mystérieux déclin.

Depuis 1981, des milliers de citoyens scientifiques bénévoles surveillent les huards sur des lacs dans tout le sud du Canada et nous envoient leurs données. L’énorme masse d’information recueillie a contribué à la conservation du huard et des lacs et permis de sensibiliser le public à l’importance d’assurer leur intégrité. De plus, sur la base des données qui leur sont fournies, des scientifiques d’Oiseaux Canada ont constaté que le nombre de petits huards élevés jusqu’à leur émancipation (ce qu’on appelle la productivité) a fortement diminué dans tout le sud du pays au cours des 30 dernières années.

«Cette constatation revêt une très grande importance, car ces déclins n’ont été documentés officiellement que dans une seule autre étude menée dans un seul comté du nord du Wisconsin, précise Doug Tozer, Ph. D., directeur, Oiseaux aquatiques et Milieux humides à Oiseaux Canada. Sans le dévouement de milliers d’observateurs bénévoles qui apportent un grand soin à récolter des données fiables, personne ne saurait que le Plongeon huard est en difficulté sur un territoire aussi vaste!»

La page couverture du rapport du 40e anniversaire de l’Inventaire canadien des Plongeons huards

La baisse de la productivité des Plongeons huards tire la sonnette d’alarme concernant l’espèce et l’état de nos lacs. Et partout en Amérique du Nord, les scientifiques concernés ne connaissent pas avec certitude les causes du phénomène. Les chercheurs ont pu tester l’influence de plus d’une douzaine de facteurs différents grâce aux quantités massives des données de l’ICPH recueillies dans le cadre de la plus grande étude de ce type réalisée à ce jour. Ces facteurs comprennent les pluies acides, la contamination par le mercure présent dans les poissons, l’aménagement des rives, la navigation de plaisance, le risque de prédation de la part de Pygargues à tête blanche, la compétition avec les Cormorans à aigrettes pour l’accès aux poissons-proies et des variables météorologiques Après avoir écarté de nombreuses causes possibles, une hypothèse de travail baptisée « hypothèse acide-mercure-climat » est explorée. On mène d’autres recherches pour vérifier si l’interaction complexe entre les dommages causés par les pluies acides, la pollution par le mercure et le réchauffement climatique en cours peut être au moins en partie responsable du déclin de la productivité du huard.

  • Save

Un bénévole de l’Inventaire canadien des Plongeons huards. Photo : David Gignac

Des bénévoles seront nécessaires pour poursuivre ce travail afin de trouver la ou les causes et de déterminer les mesures de conservation qui permettront d’enrayer le déclin et d’offrir un avenir prospère à notre emblématique Plongeon huard et à nos lacs. Il existe d’autres façons d’améliorer la situation : réduire le plus possible les sillages des bateaux, utiliser des agrès de pêche sans plomb, disposer correctement des lignes à pêche, réduire notre empreinte de carbone et conserver des plantes indigènes de milieux humides sur les bords des plans d’eau pour assurer la protection des oisillons et fournir un habitat aux poissons-proies des huards. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’Inventaire canadien des Plongeons huards et des conseils sur l’aide à apporter aux huards, ou pour vous inscrire pour participer au programme, visitez: oiseauxcanada.org/huards

«Regardons les choses en face: sans la voix envoûtante d’un huard s’élevant d’un lac lointain, les bois du Nord ne seraient pas les mêmes», ajoute Doug Tozer.

  • Save

Un jeune huard Photo : Mark Peck

 

Personne-ressource pour les médias:

Patrick Nadeau, président, Oiseaux Canada

pnadeau AT oiseauxcanada.org

À propos d’Oiseaux Canada et de l’Inventaire canadien des Plongeons huards

Oiseaux Canada est le principal organisme de bienfaisance national voué à l’étude et à la conservation des oiseaux. En plus de mener plus de 35 programmes de recherche et de surveillance fauniques, dont l’Inventaire canadien des Plongeons huards, Oiseaux Canada fournit de l’information et des occasions de s’engager aux amateurs d’oiseaux de tous âges et niveaux de connaissance.

Le soutien financier qui a permis l’analyse des données de l’Inventaire canadien des Plongeons huards a été assuré par le Programme de recherche de Long Point sur les oiseaux aquatiques et les milieux humides d’Oiseaux Canada, l’Université Acadia, The Bluff’s Hunting Club, la John and Pat McCutcheon Charitable Foundation, le programme Mitacs Accélération, SC Johnson et la Fondation TD des amis de l’environnement.

Un huard nourrit son oisillon Photo : Mark Peck

Plongeon huard avec oisillons Photo : Mark Peck

Plongeon huard Photo : Mark Peck

Plongeon huard Photo : Mark Peck

  • Save

Plongeon huard Photo : Mark Peck

  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap