Sélectionner une page

Sturnelle de l’Ouest

Par Adam Dhalla

Il y a quelques années, j’ai vu des Harfangs des neiges sur les rives de la baie Boundary, en Colombie-Britannique. Émerveillé, je me suis demandé pourquoi aucun autre jeune n’était présent. Ce moment a été la genèse de Find the Birds, le jeu mobile éducatif gratuit sur la conservation des oiseaux que j’ai créé avec mon père.

Find the Birds est une passerelle entre le temps passé devant l’écran et le temps passé dans la nature. Je l’ai conçu pour que les jeunes soient emballés par la nature. En tant que passionné de jeux vidéo, et après avoir remporté l’édition 2018 du prix «Young Birder of the Year» de l’American Birding Association, j’ai imaginé un nouveau type de divertissement où les oiseaux et le contenu refléteraient la réalité et non la fantaisie. Après avoir travaillé d’arrache-pied avec les artistes et les programmeurs de l’organisme sans but lucratif Thought Generation Society, j’ai le plaisir d’annoncer que ma vision est désormais une réalité: un jeu gratuit, à zéro carbone, sécuritaire quant à la COVID-19, sans publicité, produit au Canada et innovant, qui permet aux jeunes de s’intéresser aux oiseaux et à la conservation.

Macreuse à front blanc
Le lac Sawmill (C.-B.)

Depuis son lancement il y a six mois avec une première simulation d’observation des oiseaux en «Arizona», Find the Birds a conquis plus de 7000 joueurs dans 46 pays sur six continents. L’application permet aux joueurs d’explorer des habitats réalistes, de trouver des espèces d’oiseaux locales animées avec précision, de prendre des photos virtuelles et de remplir des missions de conservation. Find the Birds continue de se développer, en termes tant de portée que d’audience. Récemment, la Colombie-Britannique a été ajoutée, avec le lac Sawmill dans la vallée de l’Okanagan, Tofino sur la côte et un voyage sur l’océan Pacifique.

%

De tous les répondants, 98% affirmaient que le jeu leur faisait apprécier plus les oiseaux

Pour évaluer l’effet du jeu sur l’éducation à la conservation, j’ai mené récemment un sondage en ligne auprès des joueurs. Sur les 101 joueurs qui ont répondu au sondage, 71 % étaient dans la tranche d’âge des 8-15 ans, ce qui signifie que je touche mes pairs. Mais 21 % étaient des jeunes à la fin de l’adolescence et des adultes, ce qui signifie que l’intérêt du jeu ne se limite pas aux jeunes. Les répondants se répartissaient environ moitié-moitié entre les genres féminin et masculin. Cela est encourageant, car la plupart des jeux attirent un très faible pourcentage d’amateurs de sexe féminin.

Voyage sur l’océan Pacifique

De tous les répondants, 98% affirmaient que le jeu leur faisait apprécier plus les oiseaux, 85% qu’il améliorait leur connaissance de l’avifaune et 84% qu’il les incitait à observer les oiseaux davantage. Le jeu a accru la sensibilisation à la conservation de 56 % des usagers; 47 d’entre eux ont mentionné qu’il les a incités à devenir bénévoles auprès d’organisations vouées à la conservation. Le score moyen attribué au jeu est de 4,5 étoiles sur 5.

La bonne réputation du jeu et les impressionnants résultats mentionnés ci-dessus ont fait en sorte qu’on m’a invité à présenter mon travail au Congrès ornithologique international de 2022. Donc, je prévois de me rendre à Durban, en Afrique du Sud, en août prochain pour faire connaître la valeur d’une nouvelle approche comme celle-ci pour atteindre et former une nouvelle génération d’observateurs d’oiseaux, d’ornithologues et de conservationnistes. Pour en savoir plus sur Find the Birds et le télécharger gratuitement en version Android ou iOS (Apple) sur votre téléphone mobile ou tablette, rendez-vous à findthebirds.com.

Les scénarios britanno-colombiens ont été ajoutés au jeu grâce au financement apporté par Habitat Faunique Canada.

Adam Dhalla fréquente une école secondaire à Coquitlam, en Colombie-Britannique. Il est un fervent photographe de la nature, amateur de jeux vidéo et observateur d’oiseaux.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap