Sélectionner une page

La Journée mondiale des zones humides, célébrée chaque année le 2 février, a pour but de sensibiliser le public aux milieux humides et à leur préservation. Grâce à vous, bénévoles et sympathisants d’Oiseaux Canada, nous agissons concrètement au bénéfice des zones humides et des oiseaux qui en dépendent.

Les zones (ou milieux) humides comprennent les terres qui sont immergées ou recouvertes d’eau en permanence ou périodiquement. Elles incluent les marais, les bogs et les fens (tourbières oligotrophes et minérotrophes), les marécages et autres zones détrempées. Ce sont des écosystèmes d’importance capitale qui contribuent – entre autres – à la biodiversité mondiale, à l’atténuation des effets des changements climatiques et à l’adaptation au climat, à l’approvisionnement en eau douce et à la résistance aux inondations.

Aux oiseaux, les zones humides fournissent des habitats et de la nourriture pendant les périodes d’hivernage et de nidification ainsi que des haltes essentielles pendant les migrations. La région boréale, par exemple, qui renferme environ 85% des milieux humides du Canada, est une précieuse «pouponnière» d’oiseaux pour la reproduction de plus de 300 espèces.

Garrots à oeil d’or Photo: Peter Pankiw

Le Canada abrite environ le quart des milieux humides restants sur la planète, mais quelque 70% de ceux du sud du pays ont disparu ou se sont dégradés en raison du développement du territoire. Ne laissez pas cette situation vous décourager! Découvrez comment votre soutien se traduit en action pour ces précieux écosystèmes et les espèces sauvages qu’ils accueillent.

Renseigner sur la situation des oiseaux des milieux humides

Plus de 74000 dévoués bénévoles fournissent des données qui permettent de mieux connaître l’état des populations d’oiseaux au Canada et d’orienter les mesures de conservation. Plusieurs de nos programmes de science participative portent sur la surveillance des oiseaux des milieux humides, et notre Programme de surveillance des marais se concentre plus spécifiquement sur les milieux humides. Il est déjà implanté dans les provinces maritimes, au Québec, dans la région des Grands Lacs et (coordonné en partenariat avec WildResearch) en Colombie-Britannique. Un grand merci à tous les bénévoles qui y participent!

Nous avons besoin d’autres observateurs bénévoles en 2023. Si vous vous engagez, vous recevrez une formation et passerez du temps en plein air à récolter de l’information sur les oiseaux, les habitats et, dans certains cas, les anoures (crapaud et grenouilles). Quelle excellente façon de profiter d’un marais de votre région Cliquez ici pour en savoir plus sur la participation au programme

Râle de Virginie Photo: Wayne Patzer, bénévole du Programme de surveillance des marais des Grands Lacs

Dans la région des Prairies, un nouveau programme pilote appelé Veille des marais sera lancé au printemps 2023 (en anglais pour l’instant). Cette série d’ateliers en ligne pour débutants mettra en lumière les merveilles des milieux humides et vous aidera à acquérir les compétences et la confiance nécessaires pour recueillir des données utiles de science citoyenne dans un milieu humide de votre choix! Pour en savoir plus, restez à l’écoute des nouvelles et des médias sociaux d’Oiseaux Canada pour d’autres annonces.

Prendre fait et cause pour les oiseaux et les milieux humides

Merci à toutes les personnes qui ont répondu à notre appel pour promouvoir la protection des zones humides menacées au Canada, dont dépendent les oiseaux pour leur survie. Récemment, vous avez été nombreux à vous joindre à nous dans les dossiers de l’estuaire du fleuve Fraser, en Colombie-Britannique, dont ses milieux humides côtiers, du lac Frank, en Alberta et des milieux humides de l’Ontario menacés après l’adoption du projet de loi 23. Le sort de nombreuses zones humides reste entre les mains des décideurs, mais nos voix sont entendues.

Lac Frank, en Alberta Photo: Jody Allair

Inventorier les lieux importants pour les oiseaux

Oiseaux Canada collabore avec des organismes de conservation de premier plan en vue de déterminer les zones clés pour la biodiversité au Canada. Ce sont des sites d’une importance exceptionnelle pour la biodiversité qui comprennent des zones terrestres et d’eau douce et des écosystèmes marins, et nombre d’entre eux renferment des milieux humides. En ayant une idée claire des lieux essentiels quant à la biodiversité au pays, il devient possible de concentrer les mesures de conservation sur nos zones humides les plus importantes sur le plan écologique et sur d’autres lieux. Déjà, l’administration fédérale a commencé à puiser dans l’information présentée sur les zones clés pour la biodiversité en vue d’atteindre son objectif de protéger au moins 30% des terres et des eaux du pays d’ici à 2030.

Parmi les zones riches en milieux humides déjà désignées comme zones clés pour la biodiversité, on trouve le delta des rivières de la Paix et Athabasca, dans le nord de l’Alberta, le lac Whitewater, au Manitoba, la baie de Gaspé, au Québec, et la péninsule et les marais de la pointe Long, en Ontario (là où se trouve l’administration centrale d’Oiseaux Canada et l’Observatoire d’oiseaux de Long Point, notre programme fondateur).

Que ce soit comme bénévole ou donateur ou en faisant passer le mot, vous aidez les oiseaux et les zones humides. Nous vous en sommes reconnaissants!

 

Zone clé pour la biodiversité de la péninsule et les marais de la pointe Long, en Ontario Photo: Amanda Bichel
Copy link
Powered by Social Snap